fbpx

Sarah McKenzie : la jeune pépite australienne du jazz

par

Par Nicolas Vidal – Sarah McKenzie dechaîne les (bonnes) critiques depuis plusieurs semaines à la seule raison de son talent.

La jeune australienne, chanteuse et à la fois pianiste a sorti son troisième album «We could be lovers» et se place plus que jamais dans la lignée prestigieuse des grandes dames du jazz vocal. Une recette simple pour cet album : des reprises d’artistes célèbres et trois compositions originales, le tout disponible chez le label Impulse qui enchaîne les belles signatures depuis sa renaissance, il y a quelques mois. Optez pour Sarah McKenzie !

Sarah McKenzie
We could be lovers
Label Impulse

Le site officiel de Sarah McKenzie

Lire aussi dans le Choix Musical :

Klo Pelgag : la douceur musicale venue du Québec

Past time : la pop moderne de Chris & Juno

Boy : l’univers pop et séduisant de We were here

Ibrahim Maalouf : deux nouveaux albums délicieux

Branko Galoic : le songwriter de la fanfare balkanique

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à