fbpx

La Mini : la petite anglaise de BMW contée brillamment

par

Par Marc Emile Baronheid – La crise pétrolière de 1956 n’est pas étrangère à la mutation de la Morris Minor en Austin Seven, puis en Morris Mini Minor, avant de s’imposer brillamment comme Mini. De la Mini Pick-Up des années 1950 à la Rover Mini Cabriolet, en passant par les modèles dopés, véritables terreurs des compétitions automobiles, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de la Tamise.

Aujourd’hui danseuse de BMW, la petite anglaise est contée brillamment par un de ces passionnés érudits qui font honneur à l’objet de leur culte. Par le truchement de photos superbes (merci Arnaud Taquet) et de nombreux documents d’époque, tous les modèles sont évoqués, des plus rares aux plus charismatiques. Question pour les très forts en thème: qui a conçu le premier la Mini cheveux au vent ?

« La légende Mini », Olivier Mescolini, éditions E-T-A-I, 89 euros

Lire aussi dans Beaux Livres :

Poésie : cinq voix portugaises emblématiques

Villa Flora : un écrin de chefs d’oeuvres

Paul Verlaine : retour en Belgique

Chabanais : l’histoire d’une maison close célèbre

Jean Jaurès : « Et celui qui dit la vérité….il sera assassiné »

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à