fbpx

Vélo : le petit lexique impertinent du cyclisme

par

Par Pascal Baronheid – Selon la légende des cycles, les problèmes de santé d’Armstrong auraient commencé avec une douleur aux valseuses. Se serait-il injecté de la Série Noire ? Un délicieux petit livre vient battre en brèche la prétendue acculturation des coureurs cyclistes.

Leur jargon est fleuri, pittoresque, enviable parfois. On y trouve des accointances avec l’ argot des mauvais garçons : envoyer la soudure (opérer une démonstration de force visant à impressionner) évoque le dessouder des truands. On trouvait même dans le peloton un certain Dodo-la-Soudure.
Enrhumer signifie opérer un démarrage foudroyant, laissant mouchés et morveux les adversaires médusés. Vous connaissez probablement un spécialiste du genre nommé Bernard Rhino. Saler la soupe, c’est se charger à mort pour éviter de boire le bouillon. Mais attention « à force de sodium, la gomme mord ». Certains assurent qu’avoir la socquette légère, c’est rouler casqué pour filer en danseuse dans la grimpette de la rue du Cirque. A chacun son Galibier. Si vous aimez vos proches, glissez-leur dans la musette ce bijou pour académiciens du Café des Sports.

« En chasse patate – petit lexique impertinent du cyclisme », Erwann Mingam, Solar, 12,90 €

Le site officiel des Editions Solar

Lire aussi :

Le goût des mots : les houspilleurs et les caresseurs du verbe

Pef : un virevoltant éloge de la lecture

Jean-Philippe Toussaint : paradoxes du ballon rond

Alison Jean Lester : une brillante et redoutable maturité

Les dictionnaires : les serruriers du monde (2/2)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à