Les lecteurs et (de) la presse

par

Par Nicolas Vidal – En cette fin d’année, les spéculations dramatiques et les peurs les plus ardentes continuent de secouer énergiquement le monde de la presse. Et le phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur. Course à l’audience, réduction des effectifs, fusion des desks papiers et numériques pour certaines grandes rédactions, méfiance sur l’arrivée de nouveaux acteurs.

On pense notamment à la startup hollandaise blendle et son jeune fondateur Alexander Klöpping qui propose d’agréger des articles pour proposer une revue de presse ciblée aux lecteurs – certains confrères parlent d’une canibalisation possible des contenus, de frénésie et de concupiscence pour l’apparition de nouveaux usages. Les rédactions comptent un à un les abonnés, suivent fiévreusement les courbes d’audience et tentent d’innover sur de nouvelles offres d’abonnement. La presse ne serait-elle pas en train de plonger toute entière dans une formule mathématique très complexe voire insoluble avec une pugnacité infaillible et profondément tragique?

 » La presse ne serait-elle pas en train de plonger toute entière dans une formule mathématique très complexevoire insoluble avec une pugnacité infaillible et profondément tragique? »

Car, face à ces belles innovations, ces trésors d’inventivité et ses prouesses technologiques du monde de la presse, une donnée fondamentale se dérobe à la compréhension des meilleurs prévisionnistes et des journalistes les plus brillants : le lectorat. Celui-là même qui détient la solution de cette équation terrifiante. Celui-là qui fait et défait les titres, les rédactions. Celui qui achète et celui qui ne veut pas ou plus payer pour de l’information. Celui qui butine ou qui s’en désintéresse totalement. De notre côté, nous avons lancé le mois dernier une levée de fonds sur KissKissBankBank afin de poursuivre le développement de notre magazine auprès des amoureux du BSC NEWS. Ce fut un succès puisque nous avons recueilli 104 % de la somme demandée. Je tenais donc à vous remercier chaleureusement de vos nombreux soutiens et de cette fidélité indéfectible à notre média qui continue à être totalement indépendant et non subventionné depuis ses débuts en 2007.

Je vous souhaite donc une lecture très riche de ce 85ème numéro et de très belles fêtes de fin d’année. Merci !

> Lire le BSC NEWS MAGAZINE, magazine culturel gratuit sur ce lien ( décembre 2015 v- N°85 )

Lire aussi :

Google : le lanceur d’alerte de la culture ?

Presse : le salut dans la ligne éditoriale

Ornette Coleman, une vie de passion

You Tube peut-il sauver le livre ?

La culture et/ou la province ?

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à