fbpx

Google : le lanceur d’alerte de la culture ?

par

Par Nicolas VidalLe célèbre moteur de recherche Google serait-il le lanceur d’alerte des pratiques culturelles des Français ? Pourrait-il (ou a-t-il déjà supplanté) suppléer l’enquête réalisée par le Ministère de la Culture et de la Communication depuis 1973 sur ce sujet (publiée de façon ponctuelles sur les années 1981,1988, 2008) ?

Le dernier rapport date de 2008, écrit sous la direction d’Olivier Donnat pointait déjà une profond bouleversement de ces pratiques au sein des foyers français vers des loisirs plus «divertissants» (TV, Internet, ordinateurs, smartphones ou consoles de jeux).
L’auteur de ce rapport mettait notamment en exergue «la montée en puissance de la culture de l’écran.» Aujourd’hui Google, via son service Google Trends, (outils de statistiques qui mesure en temps réel les tendances sur son moteur de recherche) affiche des résultats édifiants sur les mots clés tapés par les internautes dans le domaine de la culture.
Dans ce cas précis, le monopole de Google ( référencement naturel et payant, volume de recherche) donne beaucoup de sens à ces données tant il agrège pratiquement 90 % des recherches effectuées par les internautes dans le monde. A savoir que Google quantifie le volume de recherches sur une échelle de 0 à 100 (100 étant bien entendu le volume maximal).

Une chute vertigineuse des mots clés dans le domaine de la culture

Nous avons donc concentré essentiellement nos recherches sur deux mots clés principaux : littérature & culture. Pour cette analyse, nous nous sommes appuyés sur les mois de janvier de 6 années distinctes (2004, 2007,2009,2011, 2013 et 2015) sur une période de 11 ans. Les statistiques que nous avons analysées à partir de 2004 sont consternantes.*
Pour le terme «Littérature», les statistiques de recherche sont sans appel. En janvier 2004, l’indice de recherche est de 100. Il s’effondre en 2007 à 40 pour continuer sa dégringolade de 30 en 2009, 21 en 2011, 20 en 2013 et termine à 19 en janvier 2015. La tendance se répète pour le terme « Culture» qui s’établit à un indice de 97 en janvier 2004, pour descendre à 62 en janvier 2007. Puis la courbe ne cesse de baisser à 48 jusqu’en janvier 2015 ( janvier 2009 : 56 / janvier 2011 : 53 / janvier 2013: 51).Intrigué par ce plongeon massif, nous avons travaillé sur d’autres termes comme «Presse», «Théâtre», «Opéra», «Bibliothèque», « Art» et «Librairie». Les données sont sensiblement les mêmes avec une baisse très significative des volumes de recherches depuis janvier 2004 sur ces mots clés. On notera toutefois des indices ainsi que des prévisions de recherches plus optimistes pour les termes « Danse» et «cirque» qui semblent se maintenir au fil des mois.

Des perspectives inquiétantes confirmées par le moteur de recherche Google

Ainsi, à partir de ces données, pouvons-nous raisonnablement tirer des conclusions ou du moins oser des prospectives qui nous amèneraient à penser que Google Trends est en quelque sorte le miroir le plus fiable en temps réel des pratiques culturelles par les internautes français cristallisées sur Google par ces audiences désastreuses ? Tout porte à penser que oui tant la chute vertigineuse des différentes courbes est flagrante.
Plusieurs analyses ont déjà été avancées. Chacun lira dans ses courbes ce qu’il voudra mais il y a fort à parier que la théorie du déclinisme devrait rapporter un suffrage important tant les Français semblent se désintéresser de plus en plus de la chose culturelle. La livraison de la prochaine enquête du Ministère de la Culture engendrera à coup sûr une attente qui sera partagée entre l’impatience et la crainte de voir ces tendances confirmées.

De notre côté, nous continuons à vous proposer un magazine culturel généreux et qui met en avant le fait culturel dans son ensemble. Ce mois-ci, une nouveauté de taille vous attend à l’occasion de la sortie de ce numéro enrichi qui comprend de nombreuses animations, des vidéos et de l’audio afin de vous plonger pleinement dans ce bouillon culturel.

Et n’oubliez pas de jeter un coup d’oeil à notre campagne KISSKISSBANKBANK ouverte à nos lecteurs afin de nous soutenir dans notre développement éditorial. Merci.

(* source Google Trends )

> Lire le BSC NEWS MAGAZINE – Octobre 2015 – n°83

@NicolasVidal

Lire aussi :

Presse : le salut dans la ligne éditoriale

Ornette Coleman, une vie de passion

You Tube peut-il sauver le livre ?

La culture et/ou la province ?

Réhabilitons Lucien Jerphagnon

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à