Georgette Heyer : une romance sous la régence anglaise

par
Partagez l'article !

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr / Philippe Jettan n’aime pas les manières. Dans sa propriété du Sussex, à Petit Fittledean, il filerait le parfait bonheur si son père, Sir Maurice, et celle qu’il aime – Cléone Charteris- ne s’étaient mis en tête de le faire changer !

Partagez l'article !

En effet, Philippe avait un discours « direct et sans fioritures» , des justaucorps « taillés large, pour être confortables. Il n’avait que commentaires méprisants pour les bas de Matthieu Trelawney. Il refusait même de faire l’emplette d’une perruque, et ne craignait donc pas de paraître tête nue, ses longs cheveux bruns …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

4,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

0 articles offerts.

M'abonner à