fbpx

Angela Huth : les femmes dans tous leurs états

par

Par Marc Emile Baronheid – bscnews.fr / « Ce qui se passa alors releva de ce que Ratty estimait être un petit miracle. Elle lui sourit, la fille, et ce fut comme si tous les désagréments de sa vie avec Edith cessaient d’exister. A la place de ses soucis, la seule chose qui occupa son esprit, et en fait tout son corps tremblant, fut le profond désir de transmettre à cette charmante créature l’art et les joies de la chasse au rat ».

Volontaires pour remplacer les hommes partis à la guerre, trois jeunes filles se retrouvent dans une femme isolée du Dorset, en 1941. Leur intrusion bouleverse la vie des fermiers et révèle à quel point le décor d’une campagne en apparence paisible peut favoriser les passions les plus improbables.

« Les filles de Hallows Farm », Angela Huth, La Table Ronde, collection Petit Quai Voltaire, 14 euros

Lire aussi :

Mary Wesley : un sceau d’impertinence »sucré, salé et poivré »

Jean-Marie Chevrier : Madame, un roman sensible et poétique

Monsieur K : de l’art et de la repentance

Blackmoore : une romance exquise au coeur des landes sauvages

Christel Noir : « Parce que le bonheur se trouve au bout de nos rêves. »

Jojo Moyes : moins fois moins, en maths, ça fait plus, non?

Lizzie Doron : la possibilité d’un père

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à