fbpx

Frédéric Dard : un dico dans sa langue

par

Par Marc Emile Baronheid – bscnews.fr / Que diable Frédéric Dard irait-il faire dans cette galère ? Ironiser, miroiter, démystifier, calembourder, offrir une tournée de textes à haute portée morale et accablés de prolongements philosophiques, défier Dumas

(« je ne suis pas un géant, mais un obèse de la littérature »). Tout cela à son corps défendant, puisque ce Dico est dû à un de ses admirateurs, couvert toutefois par une préface d’Erik Orsenna et ceci : « Voilà pourquoi nous aimons tant Frédéric dard, nous les amoureux de la langue française : non sans jalousie, nous devons admettre qu’il l’a fait roucouler comme personne. Il l’a entraînée dans des chemins inattendus d’elle, joyeux, gourmands et libres ». Est-il insensé de parier qu’Orsenna traversant la nuit le quai de Conti, avait accroché au Pont des Arts un cadenas d’amour pour Bérurier ?

« Dico Dard », textes réunis par Pierre Chalmin, Fleuve éditions, 19,90 euros

Lire aussi :

Emilie de Turckheim : au « Bonheur », supermarché de la confession… !

Erri de luca et ses mémoires marines

Kevin Canty : une déclinaison poétique des travers humains

Josyane Savigneau : Philip Roth et sa groupie

Evelyne Bloch-Dano : une promenade historique de Rousseau à Modiano

Juliette Kahane, Patrick Modiano : Quand le roman explique ce qui nous intrigue

Anne Wiazemski et Chantal Pelletier : Godard for ever !

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à