fbpx

Le tennis féminin : l’envers du décor

par

Par Pascal Baronheid – bscnews.fr / Tennis, ta petite balle jaune comme l’or des primes de match ! Peut-être le sport où l’on espère le plus intensément briller par procuration. On y oriente les enfants encore en âge de jouer à la poupée ou à Superman, dans l’espoir qu’ils fassent un jour rugir de plaisir le tiroir-caisse.

Au tennis on ne joue pas, on apprend à gagner, assène Dominique Bonnot, ancienne joueuse (sous le nom de Dominique Cazaux) cornaquée par un père autoproclamé entraîneur de tennis, après une obscure carrière dans la boucherie. Le témoignage, l’analyse et les portraits de ce récit donnent froid dans le dos. Pressions, cruauté, humiliations, torture morale et bien pire : la part d’ombre du tennis féminin de compétition contrebalance furieusement les images radieuses de ces jeunes femmes milliardaires, dont le sourire éclatant semble dire qu’ici, tout le monde est beau, gentil, généreux, providentiel. Edifiant et nécessaire !

« N’oublie pas de gagner », Dominique Bonnot, Stock, 19 €

Lire aussi :

Sport : de la bonne pratique du triathlon

La ville : une immense salle de sport

Football féminin : un livre référence à découvrir

Tour de France : Antoine Blondin, Monsieur Jadis et Toujours

Sport : au bout de soi-même avec trois livres

Football : entre leurres et malheurs

Le Salon du livre et des littératures sportives de Lormont : c’est l »heure des foulées littéraires !

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à