fbpx

Dior et moi : les prémices d’une collection couture signée Raf Simons

par

Par Florence Yérémian – BSCNEWS.FR / Malgré son titre, ce film n’est pas un hommage au grand Christian Dior. On pourrait plutôt le considérer comme une immersion pudique et méditative dans l’univers de Raf Simons. Nommé Directeur Artistique chez Dior après le départ précipité de John Galliano, ce créateur ne disposait que de huit semaines en 2012 pour lancer sa première collection haute couture. Ce challenge difficile a séduit le jeune réalisateur Frédéric Tcheng qui a immédiatement souhaité le transposer à l’écran. S’immisçant en tapinois dans les ateliers de cette prestigieuse Maison, Tcheng a durant deux mois suivi le méticuleux processus de création de toute une équipe.

Filmé dans l’esprit d’un documentaire, son long métrage a le mérite de mettre en avant le travail des petites mains autant que celui de Raf Simons. À travers sa discrète caméra, on côtoie en toute simplicité les couturières et les modélistes au sein même de leurs ateliers Flou ou Tailleur. A l’instar d’une grande ruche bourdonnante, ces ouvrières façonnent, découpent et montent des dizaines de robes sous le regard perfectionniste et très pragmatique de Raf Simons. Malgré sa grande sensibilité, ce styliste belge ne semble rien vouloir laisser au hasard. Exigent avec lui-même autant qu’avec ses employés, il offre une image presque austère de sa personne à cause du timing très serré que lui impose le futur défilé. En contrepartie, son bras droit Pieter Mulier déborde d’enthousiasme et de bonne humeur. Coordonnant toutes les phases de ce défi ultra chronométré, il apporte à cette aventure collective une légèreté quotidienne en demeurant à l’écoute de chacun.
Parallèlement à la contrainte du temps, le directeur artistique d’une maison telle que Dior est aussi soumis à la pression commerciale. En dépit de toutes ces difficultés, il est étonnant de voir à quel point Raf Simons parvient à conserver son calme et l’ensemble de ses facultés créatrices. Attiré depuis toujours par la peinture et le minimalisme, il n’hésite pas à aller chercher son inspiration dans l’art contemporain et précisément au sein des toiles abstraites de Sterling Ruby. Les tissus de ses bustiers et de ses futures robes se retrouvent ainsi subitement parés d’imprimés aux couleurs des triptyques de ce peintre germano-américain. Grace à cette audace et à cette inventivité, Raf Simons rajeunit les traditionnelles tenues Dior en leur faisant adopter une ligne moderne qui ne déprécie en rien leur éternelle distinction.

Dans ce regard inhabituel porté par Frédéric Tcheng sur les coulisses de la mode, le spectateur est invité à mieux saisir les multiples étapes d’un défilé haute couture: du choix des tissus au show ultime, chacun des intervenants d’une maison aussi mythique que Dior a vraiment son rôle à jouer. En partageant les doutes, la fatigue ou les désaccords de cette grande famille, l’on ne peut qu’apprécier le résultat final de leur labeur si bien mis en valeur par Raf Simons: afin de présenter son fameux défilé 2012, ce rigoureux designer artistique a fait tapisser de milliers de fleurs toutes les pièces d’un hôtel particulier parisien. C’est au sein de ce sublime écrin parfumé que des personnalités telles que Sharon Stone, Marion Cotillard ou Donatella Versace ont enfin pu découvrir la nouvelle esthétique créative de Dior. A l’écart des projecteurs et de toutes ces mondanités, on remercie particulièrement Frédéric Tcheng d’avoir su capter le moment ultime où Raf Simons brise sa carapace directoriale : voir cet artiste si réservé laisser couler ouvertement des larmes de joie nous le rend définitivement plus humain!

Dior et moi : une regard inhabituel sur le processus créatif d’une grande maison de couture.

Dior et moi
Un film de Frédéric Tcheng
Avec Raf Simons, Pieter Mulier et le personnel de la Maison Dior
France 2014 – 1h29
Sortie nationale: le 8 juillet 2015

Disponible en VOD jusqu’au 7 juillet 2015

> Le site officiel du film

Lire aussi :

Snoopy : ses débuts au cinéma !

Daddy Cool : le parcours chaotique d’un papa bipolaire

Microbe et Gasoil: les aventures déjantées de deux adolescents en cavale

Tale of Tales: un film baroque, cruel et merveilleux

Franny : un philanthrope en détresse

Nasty Baby : un ovni entre comédie et thriller

The Rose : une anthologie du Rock System à redécouvrir!

Les chaises musicales: une fantaisie tendre et sentimentale

Vice Versa: du très grand Pixar !

La ligne de couleur: un plaidoyer incomplet en faveur de l’intégration

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à