fbpx

Welcome to Leith : un documentaire sur des suprémacistes blancs influents

par

Par Thomas Dufraine – bscnews.fr/ Ce documentaire a été présenté au Champs-Élysées Film Festival dans la compétition des longs métrages indépendants américains. En décembre 2013, un certain Craig Cobb achète des terrains et s’installe à Leith, un village de Dakota du Nord où vivent moins de vingt habitants. Cet homme s’avérera être l’un des suprémacistes blancs les plus influents des États-Unis et même du monde entier.

Quand Craig Cobb a dévoilé ses intentions, les grands médias du pays ont dédié des actualités au sujet. Seulement, la situation du village est très vite laissée de côté. Face à ce constat, Michael Beach Nichols et Christopher K. Walker décident d’aller à leur tour sur le terrain, pour une mission de longue haleine : le tournage d’un documentaire. Leur volonté n’est alors pas de remplacer les médias traditionnels (journaux, journaux télévisés, radios …), mais d’utiliser le temps et la spécificité du documentaire pour approfondir le propos, et permettre une plus grande empathie. Leur ambition sera d’établir de réelles relations de confiance avec les différents partis en jeu dans le village, et de retranscrire fidèlement l’aspect surréaliste de la situation ainsi que d’en comprendre les mécanismes. Pour ce faire, ils ont filmé à la fois le quotidien des habitants et les moments clefs de leur histoire. Ils ont aussi inclus des plans plus contemplatifs afin que l’environnement soit partie intégrante du film.

Ce film est d’une importance particulière pour deux raisons. D’une part, il met en évidence la montée en puissance des groupes extrémistes prônant l’aval de la race blanche sur toutes les autres, s’inspirant et revendiquant les préceptes nazis. La plupart se considèrent comme des suprémacistes blancs, et tous arborent les symboles et idéologies nazis. Certains vont même jusqu’à se rassembler sous le nom de Parti National Socialiste. D’autre part, il permet de comprendre comment ces groupes maintiennent leur existence au grand jour et revendiquent aussi librement des idées aussi extrêmes. Pour ce faire, ils jouent avec les lois, et plus encore avec le premier amendement de la constitution, qui confère à tout américain le droit de parole quelle qu’en soit la teneur. Impossible d’imaginer une accusation d’incitation à la haine aux USA, ce serait contraire à la constitution. Ainsi, Craig Cobb n’a pu être inquiété par les autorités que quand il a effectivement menacé les habitants explicitement.

Ce documentaire a été travaillé avec empathie et précision, nous offrant un point de vue le plus objectif possible, utilisant d’une part des prises de vue de l’équipe de tournage, et d’autre part celles que les différents protagonistes ont bien voulu mettre à disposition des réalisateurs. Présenter un tel sujet, grave, dans une forme aussi professionnelle et juste donne donc au film le mérite d’être publié et partagé le plus largement possible.

Welcome to Leith
réalisé par Michael Beach Nichols et Christopher K. Walker

Le teaser du film ICI

A lire aussi:

Cartel Land : de l’Arizona au Michoacan

Jacqueline Caux : « C’est parce qu’elle était esclave qu’elle pouvait chanter devant des hommes »

Cavanna, même par mort : un documentaire à la qualité discutable

Quand Ettore Scola raconte Federico Fellini: un hommage nostalgique d’un maître à l’autre

Enfants des nuages : un désert de conscience, un appel à la reconnaissance

La Maison de la radio : Un documentaire passionnant au coeur de Radio France

Beat Generation : Jack Kerouac, Allen Ginsberg et les autres dans un documentaire

Documentaire : La Vème République et ses monarques

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à