fbpx

Nasty Baby : un ovni entre comédie et thriller

par

Par Thomas Dufraine – bscnews.fr/ Nasty Baby a été présenté, en présence de Sebastian Silva, son réalisateur, au Champs-Élysées Film Festival dans la catégorie des longs métrages indépendants américains. Pour la première fois,Sebastian Silva est en même temps réalisateur et acteur.

Il interprète Freddy, un jeune artiste hispanophone, habitant avec son amant, Mo, à Broadway. Au début de l’intrigue, Freddy a deux projets : être choisi pour participer à une exposition collective dans une galerie d’art contemporain et avoir un bébé avec Polly, sa meilleure amie. Seulement, il semblerait qu’il n’ait pas un sperme de bonne qualité…Suivent alors les décisions, doutes, joies et tourments de chacun. La multiplicité des points de vues et des protagonistes permet à l’oeuvre d’aborder des thèmes très variés, comme la parentalité, les nouveaux citadins, le monde de l’art contemporain ainsi que l’indifférence face à la disparition des gens dans une aussi grande ville que New York. Se permettant de faire des expériences, Sebastian Silva fait naviguer son film entre plusieurs genres : drame, comédie, familial, et même thriller. A travers toutes ces approches, il développe une dramaturgie très personnelle, n’hésitant pas à briser un certain nombre de codes, au risque de laisser le spectateur dans un certain désarroi. Bien loin des habituelles comédies de Broadway, le réalisateur pousse grâce à Nasty Baby à s’interroger sur notre vision de l’autre et les rapports humains de façon générale et pose la question suivante : « Que seriez-vous prêt à faire pour les vôtres ? ». Le film s’achève en suspens, de la situation des personnages aux sentiments qu’ils provoquent chez le spectateur, tout reste ambiguë.

Nasty Baby
réalisé par Sebastian Silva
avec Sebastian Silva, Kristen Wiig, Reg E. Cathey, Tunde Adebimpe

A lire aussi:

The Rose : une anthologie du Rock System à redécouvrir!

Les chaises musicales: une fantaisie tendre et sentimentale

Vice Versa: du très grand Pixar !

Un Français : Diastème, entre polémique et réussite

Comme un avion: une comédie paisible et aérienne

Loin de la foule déchaînée : une pépite sensuelle et romantique

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à