fbpx



Différent ! : le rendez-vous incontournable du cinéma d’auteur espagnol

par

Par Thomas Dufraine – bscnews.fr/ Pour la huitième année, le Louxor change de continent et accueille Différent ! ,le rendez-vous du cinéma d’auteur espagnol. Cette année encore, entre le 17 et le 23 juin, deux films seront projetés par soir, alternant les genres, alliant Espagne et Amérique Latine, ouvrant la porte à un cinéma de plus en plus important comme le prouve la reconnaissance à laquelle il accède et la quantité de films qu’il produit.

Différent ! 8 permettra aussi aux professionnels de se rencontrer et de partager leurs projets entre français et espagnols, de quoi nourrir le paysage cinématographique de partenariats enrichissants.

A noter notamment cette année les projections de Carmina y Amen, de Paco Leon, mettant en scène une mère et sa fille qui tentent de cacher la mort du père de famille pendant deux jours de façon à pouvoir toucher sa retraite; Ärtico, de Gabriel Velazquez, contant les péripéties et aspirations de deux voyous, et Negociador de Broja Cobeaga, s’intéressant aux difficultés de communications au cours de négociations entre le gouvernement espagnol et les terroristes d’ETA, avec un certain sens du cocasse. Ces trois films seront projetés en présence des réalisateurs et de certains membres de l’équipe.

Enfin, profitant de la fête de la musique, le 21 juin réunira les artistes d’ici et d’ailleurs, toujours en gardant un lien fort avec le cinéma.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter ce site.



Différent ! 8
du 17 au 23 juin
Louxor, Palais du cinéma 170, boulevard Magenta, 75010 Paris

A lire aussi:

Comme un avion: une comédie paisible et aérienne

Loin de la foule déchaînée : une pépite sensuelle et romantique

A la poursuite de demain: Enfin un film de SF plein d’optimisme!

Le labyrinthe du silence: un réquisitoire qui manque de lucidité

La Tête haute: portrait rugueux d’un délinquant en détresse

En équilibre : un drame empreint de pudeur avec Cécile de France et Albert Dupontel

Wim Wenders est de retour avec un mélodrame des plus lancinants

Play it again : du vintage chic sur grand écran

Lost river : le conte de fées sombre et macabre de Ryan Gosling

Bonté Divine ou les péripéties burlesques de Père Capote

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à