fbpx

Kevin Canty : une déclinaison poétique des travers humains

par

Par Nicolas Vidal – bscnews.fr / Kevin Canty signe un roman atypique où s’entremêlent les histoires de personnages ballotés vigoureusement par l’existence. « Toutes les choses de la vie» ne correspond pas, et ce à plusieurs égards, à une fiction sentimentale calibrée.

Elle laisse au contraire une large part à la prose et la disgression poétique pour mieux nous plonger au plus profond des travers humains en ce qu’ils sont nobles ou misérables. Un roman étonnant.

Kevin Canty nous enchante avec ce roman singulier tant les voix intérieures des personnages prennent parfois le pas sur l’histoire et sur les rapports directs qu’ils entretiennent. Lire « Toutes les choses de la vie» revient à plonger progressivement dans une myriade de situations où les individus se côtoient à des stades différents de leurs existences. June et LR sont de vieux amis. Chaque année , à la même date, ils se retrouvent au bord de la rivière pour évoquer le passé et célébrer à leur manière la mort du mari de June, Taylor, disparu dix ans plus tôt. Alors que RL divorcé tente de composer avec sa fille de vingt ans, il retrouve son amour de jeunesse qu’il tente de sauver de l’inéluctable destin que son cancer lui promet. June, quant à elle, veuve de Taylor, prend la décision de se donner une nouvelle chance. Petit à petit, la trame essaime derrière elle plusieurs personnages qui se retrouvent embarqués dans une farandole de sentiments, d’émotions et de désirs non assumés. C’est en cela que Kevin Canty a su dans un écrin poétique étonnant peindre une déclinaison délicate et sensible des travers et des faiblesses humaines au coeur du Montana. À lire et à savourer.

« Etre toute entière, être présente, galoper à travers les prairies immaculées et les branchages morts, emportée par la vitesse, le temps réduit à l’instant, rien que le geste, l’harnmonie entre le cheval et le cavalier, la course folle et rien d’autre que cet instant, ni rêves ni souvenirs ni désir, rien que la vitesse et la femme qui disparaît dans la vitesse »

Toutes les choses de la vie
de Kevin Canty
Edition Albin Michel

336 pages – 22,90 euros
Collection Terres d’Amériques

( Crédit Photo Victor Shiferli )

Lire aussi :

Josyane Savigneau : Philip Roth et sa groupie

Evelyne Bloch-Dano : une promenade historique de Rousseau à Modiano

Mark Twain : l’écrivain qui ne jurait que par la vente par souscription

Juliette Kahane, Patrick Modiano : Quand le roman explique ce qui nous intrigue

Anne Wiazemski et Chantal Pelletier : Godard for ever !

Marc Jolivet et ses mémoires visionnaires d’un appui-tête

Une sélection pour le printemps

Pierre Ménard : l’érudition joyeuse ou « comment paraître intelligent ? »

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à