fbpx

Quand l’art sort dans la rue

par

Par Amélie Coispel – bscnews.fr/ L’art urbain, ou « street art », est un mouvement artistique contemporain; on l’associe d’abord à un art éphémère lié aux arts graphiques mais d’autres arts aujourd’hui choisissent de plus en plus de s’épanouir dans la rue. L’art urbain a pour vocation de décentraliser les arts et de sortir du cadre qui leur est naturellement dédié : on laisse ainsi de côté les musées, les théâtres, les salles de spectacles fermées, les salles de concerts, et plus généralement, on remplace l’exiguïté d’un lieu clos par l’étendue qu’offre la rue. Cette décentralisation favorise aussi la vulgarisation. Car pour les spectateurs, les dessins, les installations, les spectacles sont gratuits et l’on s’y confronte facilement au détour d’une rue, entre une course et un rendez-vous. Ce néo-mouvement regroupe une pluralité d’arts : de la peinture avec les graffitis, à la danse avec notamment des battles ou encore la musique..tout cela se propage dans l’effervescence de la rue et se faufile dans votre quotidien. L’art de rue a participé à la démocratisation des spectacles de rue, eux-même favorisant la massification de la culture.

Le théâtre de rue est né au cours de l’Antiquité, époque où les mimes et les farces faisaient leur apparition. Mais c’est au Moyen-Age que la rue devient un véritable décor pour les artistes, un lieu de rencontre où les troubadours expriment leur liberté et leur créativité. Bien vite délaissés, les spectacles de rue ne reprendront vraiment qu’après mai 1968, comme un moyen aussi de contester la société. En 1983, Michel Crespin fonde Lieux Publics, l’unique Centre National des Arts de la Rue à l’époque. Ce centre sera à l’origine de Goliath, l’annuaire professionnel des arts de la rue en 1985 mais aussi de la première édition du Festival d’Aurillac, qui fête cette année sa 30ème édition, du 19 au 22 Août 2015. Car cela va sans dire, le moment de l’année où rayonnent les festivals de rue est le même que pour le soleil : c’est durant l’été que les festivals foisonnent. Dans la même décennie qu’Aurillac, d’autres festivals voient le jour tels que Chalon dans la rue (28 ème édition cette année – du 22 au 26 juillet 2015 ) ou VivaCité, qui a lieu chaque année à Sotteville-lès-Rouen (26ème édition).
Aujourd’hui, les artistes de rue se réunissent bien souvent en collectif, autour d’associations ou de compagnies, pour se mêler au paysage urbain. HorsLesMurs, le centre national de ressources des arts de la rue et des arts du cirque recense actuellement 868 compagnies de rue en France. Depuis 1990, ce nombre est en croissance constante. Et l’augmentation la plus significative se situe entre 1990 et 1995, avec 52% de compagnie en plus. Ce sont les années qui voient naître le festival RenaissanceS, un éco-festival qui fête sa 18ème édition cette année en Lorraine, du 3 au 5 juillet 2015, le festival Plage des Six-Pompes, en Suisse, qui a lieu pendant toute une semaine en Août et fête sa 22ème édition ou encore le festival Fest’arts, à Libourne, en Gironde, qui donne rendez-vous la deuxième semaine d’Août ( du 6 au 8 août 2015) à ses festivaliers, cette année pour sa 24ème édition.

La répartition géographique fait apparaître une concentration de près de 70% des compagnie dans trois grands pôles :

l’Ile-de-France

, où l’on retrouve notamment en été le festival Parades, à Nanterre, qui se déroule chaque année le premier week-end de juin ( du 5 au 7 juin 2015), mais aussi de nombreux événements tout au long de l’année.

Le Grand Sud

, qui regroupe les régions Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Rhône-Alpes et PACA, régions qui accueillent des festivals comme les Invités de Villeurbanne, aux alentours de la mi-juin, mais aussi Le Printemps d’Europe ( du 18 avril au 24 mai 2015) à Lyon. Depuis 2002, les Zones Artistiques Temporaires (ZAT) s’épanouissent à Montpellier, deux fois par an. Par ailleurs, la région Midi-Pyrénées a vu se développer des festivals majeurs tels que ARTO-Ramonville, Derrière le Hublot, N’amasse pas mousse ou encore le Festival des Arts de la rue de Biarritz ( du 14 au 27 mai 2015) .

L’Ouest

fait aussi parler de lui notamment en Bretagne avec de nombreux festivals estivaux comme Les Tombées de la Nuit à Rennes, en Juillet, festival payant cependant, ou Festives Halles, le dernier samedi du mois d’août, à Questembert, dans le Morbihan, ou encore le festival « DésARTticulé » à Moulins, dans l’Ile-et-Vilaine, fin juin, qui fête sa 11ème édition cette année. Le pays de la Loire se fait aussi une place avec un festival qui fête sa 23ème édition, le festival Les Affranchis, dans le centre ville de La Flèche (Pays de la Loire) et ses communes alentours, qui proposent en plus des spectacles des rues, des expositions et des ateliers en parallèles chaque deuxième week-end de juillet.

Finalement, ce sont 71% des festivals recensés qui ont lieu entre mai et septembre. On compte aujourd’hui 211 festivals de rue, et 10 avec une programmation équilibrée entre les arts de la rue et les arts du cirque. Les festivals de la rue se multiplient, alors soyez curieux, informez-vous, il y en a forcément fait pour vous !

Vous voulez annoncer votre festival d’arts de la rue? Contactez-nous à ce mail: redactionmagazine@bscnews.fr ( Préciser les dates de 2015, le lieu (ville, région), le nom et le nombre d’éditions de la manifestation – vous serez répertorié ci-dessous!)

A lire aussi:

Le festival de Thau fête ses 25 ans

Saint-Maur en poche 2015 : la littérature fait son cinéma

Etonnants voyageurs : 25 ans d’escapade à Saint-Malo

Le Printemps des Arts à Paris : pleins feux sur la jeune création

Pantin s’anime avec la 8ème biennale internationale des arts de la marionnette

Avril des clowns : Pouzols fait son cirque

Les Suds à Arles : Liberté, Egalité, Fraternité, Diversité

Le festival Terres de paroles : un voyage normand au coeur des mots

Mythos : l’art de la parole à l’honneur à Rennes

Rodrigo Garcia : un avant-gardiste controversé

Habib Dechraoui : « Ce que l’on ne nomme pas n’existe pas »

Festival de Caves : quand l’étroitesse du lieu stimule les imaginations illimitées

Printemps des comédiens 2015 : bientôt l’heure de butiner des émotions dramatiques !

Montpellier : la Comédie du livre fête son 30ème anniversaire

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à