fbpx

La culture et/ou la province ?

par

Par Nicolas Vidal – bscnews.fr / Rodrigo Garcia, le directeur du Centre National Dramatique de Montpellier suite à ses déclarations sur le site du quotidien espagnol El Païs*, me donne l’occasion d’aborder la question épineuse de la vision de la culture en Province (lire l’article ici). Ici, en France est taxé de provincial tout ce qui se situe en dehors de Paris avec cette légère intonation désobligeante (qui m’excède).

Il n’est pas question de débattre ici de la présence de la culture au sein des territoires mais plutôt de réfléchir au rapport qu’entretient « le provincial» avec la culture ( ou plus précisément du regard que portent les non-provinciaux sur la culture dans les provinces).
Si l’on s’en réfère aux propos de Rodrigo Garcia qui déclare que « les gens (de Montpellier) aimaient avoir leur petit théâtre de province, leurs oeuvres classiques qui les rassuraient, même s’ils s’endormaient dans leur fauteuil (avant son arrivée) », on est en droit de se poser certaines questions.
Ainsi quelle est l’analyse la plus appropriée pour des tels propos venant d’un responsable d’un Centre Dramatique National nommé par le Ministre de la Culture et largement subventionné par des fonds publics ? Doit-on y voir une suffisance ridicule, un mépris primaire ou une stigmatisation plus inquiétante pour un public qui n’est pas parisien donc pas sensible voir «beauf» ?
Outre que le propos est extrêment blessant, cette analyse me semble totalement erronnée. En quoi le public montpelliérain (dont il est question ici ) serait moins averti, moins exigeant, plus rustre culturellement ou simplement plus stupide que «l’audience» parisienne ?
La culture serait-elle soluble en province où vivent des peuplades qui se contentent de peu et sont insensibles à la nouveauté ?
Car la condescendance est une forme sévère de stigmatisation, cher Rodrigo Garcia. La culture ne peut être l’alibi qui vous permet de vous y complaire.

Ce mois-ci, la rédaction (en partie provinciale) du BSC NEWS vous propose un numéro riche en découvertes et en nouveautés culturelles car les indigènes de province sont capables, eux aussi, de s’intéresser à ce qui fait ailleurs, chez l’autre, au-delà des ses frontières administratives voire même à l’étranger !

> Lire ici le BSC NEWS MAGAZINE N°79 – Avril 2015

Lire aussi :

Réhabilitons Lucien Jerphagnon

David Carr : la disparition d’une icône de la presse

Tous Charlie

Noël : la théorie du livre à (ne pas) offrir

Une histoire de la passion du fait culturel

La date de péremption de l’objet culturel

Le pari risqué de la grève culturelle

De l’art d’accumuler des livres

Prends garde, Ami lecteur

Un amour de presse culturelle

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à