Marie-Angélique Le Blanc : une «sauvage» au destin passionnant

par
Partagez l'article !

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ 1731. Une jeune fille est découverte à l’état sauvage dans la forêt de Saint-Martin aux Champs en Marne. Elle est recueillie d’abord au château de Songy avant d’être transférée à l’hospice de Châlons. Dévorant la chair crue, ne supportant pas qu’un homme la touche et ne sachant pas vraiment parler, on juge nécessaire de la nettoyer de ses «péchés» en lui donnant une éducation religieuse stricte. Son existence fait vite l’objet de curiosités auprès des intellectuels et de la cour et Le Mercure de France publie un article à son sujet. Marie-Angelique Le Blanc est un exemple de courage et de ténacité ; une femme au destin aussi passionnant que douloureux qui a su s’imposer et devenir même une figure importante du Siècle des Lumières.

Partagez l'article !

Née dans le Wisconsin en 1712, alors sous occupation française, cette Amérindienne est célèbre pour avoir été l’unique cas authentique d’enfant sauvage ayant survécu dix années en forêt ( 1721-1731) et être devenue ensuite lettrée. Le scénario, écrit à quatre mains, rend hommage avec beaucoup de finesse à cette destinée hors-du-commun en mettant notamment en exergue les …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

4,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

0 articles offerts.

M'abonner à