fbpx

Les 3 fruits : le mythe faustien n’a pas pris une ride

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Qu’est-ce qui fait qu’un homme, après avoir été un roi, un mari et un père exemplaires, devient du jour au lendemain un monstre d’égoïsme et de cruauté? La peur de la mort peut-être? Le refus de céder sa place à un autre ? Zidrou et Oriol ont imaginé un conte féroce: y est montrée la transformation effrayante d’un roi vieillissant qui, pour la vie éternelle, est prêt à faire disparaître de ce monde tous ceux qui lui ont été chers. Est-ce la lâcheté face au mystère de la Grande Faucheuse qui rend soudain si vil ce monarque? Le désir de pouvoir anesthésie-t-il également toute forme de conscience? Si le père, en effet, ne recule devant aucun sacrifice sanglant pour régner éternellement, ses trois fils ne retiendront rien de la leçon violente que ce récit leur assènera. Seules les femmes semblent avoir la capacité d’être lucides et sages dans ce conte fascinant…

Voilà une bande-dessinée de très très haute qualité. Zidrou maîtrise les ressorts traditionnels du conte et en joue pour offrir une histoire passionnante, délicieusement fantastique. Oriol sublime le tout d’une esthétique aussi superbe que saisissante: ses décors, ses cadrages et ses couleurs fondues créent une ambiance sombre qui sied parfaitement à la noirceur de ce récit. Impossible de passer à côté !

Les 3 fruits
Scénario : Zidrou
Dessin: Oriol
Prix: 16,45€
En librairie le 23 janvier 2015

A lire aussi:

Le magicien de Whitechapel : l’illusion est partout

Humour noir : « Eh oui, tu vois, j’ai des lunettes, c’est parce que je suis un peu myope »

Enola : première mission pour une jeune vétérinaire singulière!

The Sword : c’est l’heure d’affronter l’EAU!

Les 7 Merveilles : la fin flamboyante du temple d’Artémis

Turf : le phare qui voulait se poser sur la lune

Jirô Taniguchi : une balade onirique au coeur du Louvre

La Faute : Michaël Sztanke, Alexis Chabert et la Corée du Nord

Ekhö, Monde Miroir : des paillettes, des Preshauns et du piquant toujours!

Patrick Prugne : un récit à hauteur des mômes de la Butte

Pinocchio : une récréation pour petits et grands!

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à