fbpx

14-18 : l’heure des premières blessures

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Mobilisés depuis août 1914, nos huit jeunes hommes ressentent déjà en septembre que la guerre risque d’être plus longue que prévue tandis qu’à l’arrière, les épouses vivent leurs premières désillusions. Si Pierre reviendra de ce cauchemar, traumatisé et désireux de faire disparaître le souvenir des atrocités qu’ils ont endurées, Maurice n’aura pas cette chance. Voilà ce que nous dévoilent les premières planches avant de nous replonger en flashback dans la réalité de la Grande Guerre. Si l’ennemi use de bombes et d’armes qui déciment, très vite, nos petits soldats comprennent que la menace vient aussi de l’aveuglement de leur hiérarchie qui n’hésite pas à les envoyer dans des missions aussi improductives que suicidaires…

Un scénario et un dessin taillés au cordeau. Dans cette série remarquable, on s’attache à cette équipée aux caractères bien trempés, on vit deux visages de la guerre, celui du front et celui de l’arrière et, face à la brutalité, la sauvagerie et l’absurdité de la guerre, on s’accroche à l’humanité de ces êtres qui explosent de vie et qui, avec leur jeunesse, leurs plaisanteries et leur espoir chevillé au corps, offrent tout de même un pied de nez à la mort…jusqu’à ce qu’elle ait raison d’eux.

Titre de la série: 14-18
Tome 2: Les chemins de l’enfer ( septembre
2014)
Éditions: Delcourt
Collection: Histoire & Histoires
Scénario: Corbeyran
Dessin: Étienne Le Roux
Couleurs: Jérôme Brizard
Date de parution: 19 novembre 2014
Prix: 14,50€

A lire aussi:

Il était une guerre… il y a 100 ans.

Les 3 fruits : le mythe faustien n’a pas pris une ride

Le magicien de Whitechapel : l’illusion est partout

Humour noir : « Eh oui, tu vois, j’ai des lunettes, c’est parce que je suis un peu myope »

Enola : première mission pour une jeune vétérinaire singulière!

The Sword : c’est l’heure d’affronter l’EAU!

Les 7 Merveilles : la fin flamboyante du temple d’Artémis

Turf : le phare qui voulait se poser sur la lune

Jirô Taniguchi : une balade onirique au coeur du Louvre

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à