fbpx

Le magicien de Whitechapel : l’illusion est partout

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Jerrold Piccobello est magicien. Ayant à peine connu sa mère, morte en donnant naissance à sa soeur Dazy, son père était un tricheur professionnel, un «Grec», qui trompait ses adversaires grâce à des dés pipés…jusqu’au jour où un malfrat, Black Neb, découvre sa supercherie et lui fait payer de sa vie cette vilaine habitude. Menacés, ces enfants sont envoyés à Londres et confiés à une aubergiste, Jenny, dont l’établissement se trouve en face du théâtre The Eagle. C’est là qu’un jour Jerrold croisera pour la première fois son futur associé, le fameux illusionniste Virgil Webb…avec lequel il connaîtra le succès jusqu’à la disparition mystérieuse de son ami et mentor lors d’une partie de chasse.

L’album débute à Londres, en 1887. Jerrold vient de passer une audition mais on ne l’engage pas malgré sa renommée et son succès. Ses pas le guident par hasard devant The Eagle, où tout a commencé…et où l’attend une rencontre peu ordinaire. Si les récitatifs ont un style un peu naïf – mais certains en loueront sans doute la spontanéité – , voilà une bande-dessinée au scénario et au dessin de qualité. Jouant avec intelligence de l’analepse, Benn a imaginé un récit initiatique attrayant dans lequel l’on croise une foule de personnages hauts en couleur. Une série fort prometteuse donc où le mythe de Faust n’est pas loin…

Titre de la série : Le magicien de Whitechapel
Tome 1: Jerrold Piccobello
Éditions: Dargaud
Scénario & Dessin: Benn
En librairie : le 20 février 2015
Prix: 15,99€

A lire aussi:

Humour noir : « Eh oui, tu vois, j’ai des lunettes, c’est parce que je suis un peu myope »

Enola : première mission pour une jeune vétérinaire singulière!

The Sword : c’est l’heure d’affronter l’EAU!

Les 7 Merveilles : la fin flamboyante du temple d’Artémis

Turf : le phare qui voulait se poser sur la lune

Jirô Taniguchi : une balade onirique au coeur du Louvre

La Faute : Michaël Sztanke, Alexis Chabert et la Corée du Nord

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à