fbpx

Paquet de merde ou les premières années d’un éditeur de bd

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Voilà un album étonnant et qui ne manque pas d’intérêt. Pour une fois, en effet, c’est du point de vue de l’éditeur que le monde de l’édition est passé au crible…et ça n’a rien de réjouissant. Au contraire, ça crisse sous la dent et les confessions – a priori sincères- de Pierre Paquet lui révèlent un visage désarmant tant l’homme apparaît comme fragile et peu sûr de lui pour être à la tête aujourd’hui de deux groupes : Paquet (cinq maisons d’édition) et WeBundle (cinq structures liées aux arts graphiques).

L’histoire des éditions Paquet démarre autour d’une bière avec le dessinateur Jean-Marc Mathis. Pierre Paquet, plus par conviction que par expérience, du haut de ses 22 ans, propose de le publier. Le directeur de nationalité franco-belge nous invite à suivre pas à pas son aventure professionnelle qui aura des répercussions humaines pas toujours évidentes à digérer. Dans ce récit, on croise David, l’ami d’enfance trop tôt parti d’une rupture d’anévrisme mais aussi Nina, l’étudiante en
médecine avec qui l’on fait des pauses entre deux révisions improductives. J.P, l’auteur irresponsable qui réclame des avances et ne tient pas ses engagements ou encore Anna, moitié-suisse, moitié-tchèque, que Pierre n’aura pas la maturité d’aimer comme il le faudrait.
Un ouvrage séduisant par sa sincérité et son courage; Pierre Paquet raconte les prémisses de la réussite avec son lot de déconvenues et d’expériences cuisantes. Il ne s’y montre donc pas comme un directeur aux faites de sa réussite mais plutôt comme un être fatigué par l’envahissement récurrent des problèmes professionnels dans sa vie privée…Fiston, son chien fidèle, seul soutien inébranlable, tient une place émouvante dans cette tranche de vie narrée en planches. On saluera aussi le travail du dessinateur Jesús Alonzo qui sied parfaitement à cette confession à coeur ouvert. Un fort intéressant témoignage. A découvrir!

PDM – Paquet de merde
Éditions: Paquet
Scénario: Pierre Paquet
Dessins: Jesús Alonso
Parution: 11 fevrier 2015
Prix: 19€

A lire aussi:

François et Emmanuel Lepage : le rêve de l’Antarctique

Suite française : du prix Renaudot à titre posthume au roman graphique

S.E.N.S : les errances métaphysiques d’un inconnu dans le « Grand Rien »

Wilfrid Lupano et Gregory Panaccione : (Presque) un kilo d’amour et d’aventure sans parole

Mascarade : un superbe roman graphique entre conte initiatique, récit d’aventures et thriller

´Femme des années 80´

Moby Dick :  » Marins, mettez le nez à l ‘air! Ne sentez-vous rien? »

Amour, opium et peinture…

De l’horreur du colonialisme

Eco et le mystère de la Vie

Une case en moins : la bipolarité en question

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à