fbpx

François et Emmanuel Lepage : le rêve de l’Antarctique

par

Par Julie Cadilhac –bscnews.fr/ « L’Antarctique. Le sixième continent. 14 millions de kilomètres carrés. Un dôme de glace enchâssé dans un socle rocheux. Le continent le plus sec, le plus froid, le plus difficile d’accès. Le continent des superlatifs. Le monde des extrêmes.»

Voilà une bd-reportage qui va enthousiasmer tous les amoureux d’aventures!

En 2011, l’Institut polaire français proposent à François et Emmanuel Lepage de rendre compte, dans un livre mêlant bande-dessinée et photos, d’une mission scientifique sur la base française antarctique Dumont d’Urville, en Terre Adélie. On accepte, de surcroît, qu’ils participent comme chauffeurs au raid de ravitaillement de la base Concordia, située au coeur du continent antarctique à 1200 kilomètres de la base. Un rêve pour ces deux frères. Même si tout ne se passera comme prévu initialement. Une expérience aussi mémorable qu’éprouvante formidablement narrée en dessins et en photographies! S’y mêlent des éléments documentaires passionnants ( récits historiques de grandes expéditions passées( l’échec de l’expédition britannique de Scott, le succès chanceux de l’explorateur norvégien Roald Amundsen, les premières études de Jean-Baptiste Charcot…) , des réalités géopolitiques( le traité sur l’Antarctique du 1 décembre 1959 …) des précisions scientifiques et techniques, des réalités triviales ( le mal de mer sur l’Astrolabe), des ressentis humains ( la complexité des rapports fraternels, les rencontres) …Un livre passionnant et sincère à s’offrir et à offrir !

La lune est blanche
Auteurs: François et Emmanuel Lepage
Éditions: Futuropolis
Prix: 29€

A lire aussi:

Suite française : du prix Renaudot à titre posthume au roman graphique

S.E.N.S : les errances métaphysiques d’un inconnu dans le « Grand Rien »

Wilfrid Lupano et Gregory Panaccione : (Presque) un kilo d’amour et d’aventure sans parole

Mascarade : un superbe roman graphique entre conte initiatique, récit d’aventures et thriller

´Femme des années 80´

Moby Dick :  » Marins, mettez le nez à l ‘air! Ne sentez-vous rien? »

Amour, opium et peinture…

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à