Raymond Pronier : une réflexion intelligente sur les raisons psychanalytiques de la haine de l’autre

par
Partagez l'article !

Par Eric Yung – bscnews.fr/ « Longtemps j’ai été antisémite ». Ce titre, reconnaissons-le, a de quoi interpeller –a priori- les lecteurs que nous sommes ; provocateur il l’est, c’est certain. Mais sitôt passé ce que l’on pourrait appeler un certain rejet et que l’on s’aventure dans la lecture des toutes premières pages on devine que cet ouvrage n’a rien d’infamant. D’ailleurs on en est vite convaincu lorsque l’on sait que Raymond Pronier, l’auteur de cet essai, (puisqu’il s’agit de cela), est un universitaire, un ancien journaliste et qu’il a été marié à une femme juive et qu’il a dirigé, durant plusieurs années la rédaction du journal « Tribune juive ». Mais alors, nous demandons nous : pourquoi Raymond Pronier et son éditeur (sans doute) ont-ils eu besoin d’être aussi provocateurs ? Est-ce du marketing, comme disent les commerciaux ? Peut-être. Est-ce une façon (pragmatique) d’informer le public en quatre mots du contenu du texte ? C’est possible.

Partagez l'article !

Toujours est-il que ce « Longtemps j’ai été antisémite » paru aux éditions du Bord de l’eau dans la collection « Judaïsme » dit, dans une approche originale, (résultat d’une longue psychanalyse), le pourquoi de cette inacceptable défectuosité intellectuelle. Si le livre prend en compte cet étrange sentiment qui est enfoui, parfois, au plus profond de certains êtres qu’est l’aversion à tout ce qui touche à la notion juive, Raymond Pronier pousse la réflexion au plus loin possible. Il quitte, en effet, le caractère stricto-sensu de l’antisémitisme pour …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre d'abonnement]

4,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous avez lu vos

0 articles offerts.

M'abonner à