fbpx

Polar : viol au cœur de Tel Aviv

par

Par Julie Cadihac – bscnews.fr/ Un matin, Tel Aviv est en émoi. Une jeune femme a été violée dans un quartier sans histoire de la ville. Aucun indice, aucun suspect, aucun témoin…ou du moins qui veuille se manifester. C’est alors que le père de la victime qui fait des rondes autour de l’appartement de sa fille depuis son agression désigne un coupable idéal: un jeune homme qui traîne avec un air louche dans la rue et s’enfuit quand on l’interpelle.

Ziv Névo est donc arrêté et, comme il semble avoir quelque chose à cacher, les machines policières et juridiques s’arrangent pour faire le reste et le faire écrouer….seulement, c’est sans compter sur les doutes du vieil inspecteur Elie Nahoum, l’opportunisme terrifiant du journaliste Amit Guiladi, les remords de Sarah Glazer, le code du mafieux Simon Faro ou encore la faute commise par David Méchoulam…
Tel Aviv Suspects est un polar bien ficelé, imaginé par un spécialiste du barreau et du thriller en Israël. Impossible d’être déçu. C’est efficace et énergique!

 » – Tu m’écoutes? l’interroge son avocat. Je te dis que ce rendez-vous avec le parquet peut signifier qu’ils ont de sérieuses difficultés dans cette affaire et que nous sommes revenus dans le match.
Pendant tout ce temps, Ziv s’était bien gardé de souffler ne serait-ce qu’un mot sur ce qui s’était réellement passé au cours de cette nuit-là, conscient que son acte représentait un crime non moins grave qu’un viol. Sauf que Simon et sa milice ne lui pardonneraient jamais : il savait qu’il payait déjà et qu’il paierait un lourd prix pour son silence, et qu’une des raisons pour lesquelles Elie Nahoum le soupçonnait était qu’il n’avait pas d’explication cohérente à sa présence dans cette rue, cette nuit-là. »

Tel Aviv Suspects
Parution : 12 septembre 2013
Auteur : Liad SHOHAM

A lire aussi:

Pas de saison pour les frissons !

Sueurs froides pour l’été

Tango et autres contredanses

Brèves de dézingue

Méfaits et gestes

Après Simenon, quel roman policier en Belgique ?

Colporteurs de bons sentiments s’abstenir

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à