fbpx

Combler l’impatience du Réveillon en passant de drôles de nuits à Arles!

par

Par Felicia Sideris – bscnews.fr / Les rues s’illuminent, le froid s’installe, les magasins s’animent et les enfants ont des étoiles dans les yeux. Noël approche et on sent déjà l’impatience des plus petits qui accompagne ces quelques jours avant le Réveillon. Pour se plonger dans la féerie de Noël avant même que le père Noël n’ait préparé ses rennes, la ville de Arles vous invite à participer au dixième festival des arts de la rue. Avec plus de 60 spectacles et une centaine d’artistes locaux, nationaux et européens, ce sont cinq jours de féerie autour du théâtre, du cirque, des contes et de la musique qui s’installent dans les rues arlésiennes. Pour ce dixième anniversaire, les rendez vous se succèderont dans les plus beaux lieux patrimoniaux de la ville, classés au Patrimoine Mondial de l’Humanité.

Le 20 décembre, une soirée d’ouverture éblouissante en trois temps attend petits et grands de 18H à 20H. Tout d’abord, les « Echassiers Lumineux » tout droit sortis d’un conte de fées, avec leurs costumes blancs et brillants de milles feux, accompliront une déambulation parmi la foule. Ils seront suivis par la compagnie hispano-argentine « Grupo Puja » qui présentera un spectacle de voltige de huit artistes suspendus à une grande sphère en acier à 30 mètres de haut. Les acrobaties vertigineuses seront rythmées par le rock déjanté d’un groupe en live. Pour finir la soirée en beauté, un trompe-l’oeil sublime sera projeté sur la façade de l’Hotel de Ville. Concept appelé video-mapping, il sera composé de tableaux musicaux impressionnants aux mélodies classiques.
Cette soirée ne sera que le début de quatre jours de spectacles féeriques et lumineux, nocturnes ou en intérieurs, qui auront lieu à partir de 18H. Dimanche, au parvis des Arènes, une représentation pyrotechnique brûlante attend les festivaliers. « Les Illumineurs » déploieront leurs flammes pour réchauffer la nuit d’hiver, dans des tableaux incandescents. Le 22 décembre, le Théâtre Antique accueillera la compagnie « Gandini Juggling », référence européenne en matière de jonglage. Elle présentera le plus populaire de ses spectacles : Glow. Mêlant jonglage, technologie, lumières et Mozart, ce moment visuel au dynamisme certain n’est à manquer sous aucun prétexte. Mardi, un spectacle inspiré par les étoiles et les allumeurs de réverbères mêlera magie, brillance et pyrotechnie pour chanter un hymne à l’espoir. Un événement tout en douceur entre chants lyriques et échasses. Pour finir, le grand soir du réveillon, « Fiers à cheval » viendra clôturer ces drôles de nuits avec une harde de chevaux sculptés en matières gonflables qui réaliseront une vraie chevauchée fantastique. Leur dresseur, de véritables marionnettistes, promettent une atmosphère d’images oniriques et de sonorités envoutantes parfaites avant le diner au chaud du Réveillon en famille.
Tous les jours de 14H30 à 16H30, des spectacles sont programmés pour tous les âges et tous les goûts. A La Calade, c’est une fable musicale qui attend le public, à découvrir à partir de 4 ans. Au Théâtre d’Arles ce sera une fable contemporaine qui reprend la morale de La cigale et la fourmi pour apprendre simplement à chacun à cohabiter avec son prochain. A l’Espace Van-Gogh, les festivaliers pourront se transformer en star et monter sur scène, déguisés, pour incarner les personnages des contes improvisés de « Star d’un jour, toujours! ». A l’Auditorium de la Maison de la Vie Associative, c’est une belle histoire visuelle et poétique, qui sera presque sans paroles pour émerveiller les plus jeunes, à partir de 9 mois. Enfin, au Musée Réattu, la Compagnie Arthéma, maintenant habituée de Drôles de Noëls, présentera la Balade dans une coque de noix.
En plus de la programmation en salles, des surprises attendent les passants à chaque coin de rue : Les déambulations musicales et déjantées de la « Compagnie des Enjoliveurs » , le « Théâtre de l’Eléphant Vert », qui s’amuse avec le quotidien dans un théâtre invisible, surprendra tout le monde, et la chorale arlésienne animera en chansons la ville avec des chants traditionnels de Noël, à la façon anglo-saxonne. Enfin, pour rappeler aux plus jeunes qu’il n’y a pas que les consoles de jeux pour s’amuser, de nombreuses activités ludiques seront mises en place. Les jeux en bois envahiront ainsi la Chapelle Sainte-Anne et la place Voltaire, faisant du coeur de ville une ludothèque géante avec un échiquier taille humaine en son centre. De plus, un petit manège magique fait main viendra spécialement de Bruxelles pour s’installer place Paul Doumer et permettre aux enfants de devenir les héros d’une folle aventure aussi amusante qu’éducative.

Rendez-vous original et populaire, haut en couleurs et lumières, le festival n’attend plus que les familles nombreuses pour illuminer la ville !

Drôles de Noëls
10° Festival des arts de la rue
Du 20 au 24 décembre 2014
À Arles
Tous les spectacles sont gratuits

A lire aussi:

En hiver, voyagez dans les paysages enneigés de Russie avec le festival Russenko !

Fontenay-sous-Bois : Aventurez-vous à la découverte de nouvelles sonorités !

Nîmes : le Festival du Flamenco, entre découvertes et hommages

Festival Tout’Ouïe : Marne-la-Vallée en musique !

Biennale Internationale des arts du cirque: Marseille sous les chapiteaux!

Le Havre : Le goût des autres vous présente le rire sous toutes ses formes !

Festival International du Court Métrage : petits films sur grand écran

Livres : au coeur des salons littéraires

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à