fbpx

Le Havre : Le goût des autres vous présente le rire sous toutes ses formes !

par

Par Felicia Sideris – bscnews.fr/ Dans le cadre de la politique culturelle du Havre « Lire au Havre », la ville met en place depuis maintenant quatre ans un festival en faveur du développement de la lecture. Son ambition ? « Donner aux lecteurs les moyens de vivre plus intensément leur passion du livre et à celles et ceux qui le fréquentent moins, l’occasion de le rencontrer plus souvent ». Pour chaque édition, les organisateurs mettent à l’honneur une nouvelle thématique qui sert de fil conducteur aux réunions d’artistes de disciplines variées.

Du 22 au 25 janvier 2015, ce sera donc « le rire » qui sera au carrefour de rencontres inédites, interrogé sur ses écritures et ses formes et les participants essaieront de comprendre s’il a un territoire, un genre, une classe sociale et un sens politique. Les invités décortiqueront les mécanismes provoquant le rire et réfléchiront sur ce qu’il peut montrer, signifier et susciter chez le spectateur. Thème curieux pour un festival littéraire, qui sonne comme un rendez-vous sérieux, grave, laissant peu de place aux plaisantins. Pourtant, en 1574, François Rabelais, auteur français symbolique et humaniste libre penseur écrivait « Rire est le propre de l’homme ». Ainsi, dès la naissance des belles lettres, le rire apparaît sous la forme d’un comique burlesque et populaire mais aussi d’un comique bourgeois satirique et ironique. Il semble alors moins étonnant que le rire s’invite durant quatre jours aujourd’hui au Havre pour offrir aux festivalier un panorama littéraire exceptionnel.

70 personnalités seront sur place pour faire résonner les mots dans le plus grand port du nord de la France. Pour cette 4° édition, Jonathan Coe sera l’invité d’honneur. Célèbre auteur anglais, son humour satirique et « so british » a été récompensé de nombreuses fois: en 1996, il reçoit le prix du Meilleur roman étranger et plus tard le Prix Médicis étranger. Il est l’auteur de Testament à l’anglaise, qu’il écrit en 1994. Ce roman aux allures de polar est en fait une critique de l’Angleterre thatchérienne et une critique sociale. Un romancier qui dépeint de façon engagée son époque, avec réalisme et humour noir, notamment dans Bienvenue au club et Club fermé. D’autres écrivains seront conviés aussi pour des rencontres privilégiées dans le cadre de la programmation « Une heure avec… ». Les festivaliers auront ainsi la chance de discuter avec Nadine Monfils, qui présentera son dernier roman burlesque et déjanté Mémé goes to Hollywood, road movie en baraque à frites dans lequel la conductrice, Mémé Cornemuse, âgée mais décidée, part à l’aventure pour rencontrer Jean-Claude Van Damme; mais aussi Jean-Louis Fournier, humoriste et réalisateur, créateur de La Noirade, série télévisée d’animation française mettant en scène les états âme d’une vache toute noire; et enfin Hervé Le Tellier, auteur français qui fait partie de l’Oulipo et du groupe Les Papous pour France Culture qui parlera de Jaime Montestrela, poète portugais qu’il a découvert et traduit.

Une programmation composée de trois conférences pour appuyer le sérieux du sujet choisi cette année:

– Un grand débat animé par Arnaud Vivant, rédacteur en chef de la revue Charles, autour du thème « Rire et politique : un drôle de couple? ». Jean-Loup Chiflet, avec son Dictionnaire amoureux de l’humour; Arnaud Viviant, journaliste et critique littéraire et Laurent Martin, historien sur l’histoire culturelle du monde contemporain seront les trois personnalités qui discuteront de cette question.

– Une table ronde centrée sur « Le Rire pour résister au monde » sera animée par le journaliste Sylvain Bourmeau; avec Andrei Kourkov, homme de lettres ukrainien de langue russe qui dépeint avec humour et ironie la société post soviétique; Gilles Vervisch, philosophe et écrivain de Puis-je vraiment rire de tout? et Gauz, écrivain ivoirien de Debout payé, fin satiriste qui dresse un portrait drôle des sociétés françaises.

– Une table ronde intitulée « La caricature pour dire le monde » avec Eric Fottorino, ancien journaliste et président du Monde, Charb, dessinateur caricaturiste notamment pour la chronique « Charb n’aime pas les gens » dans le Charlie Hebdo, Nicolas Vadot, auteur de BD et dessinateur de presse et Yacine Ait Kaci, auteur transmédia.

Plusieurs autres rendez-vous inédits attendent les festivaliers curieux:

Une carte blanche sera attribuée à Maylis de Kerangal, écrivaine de Réparer les vivants, qui invite le chanteur Cascadeur pour un concert lecture de l’oeuvre Dans les rapides.

– Un hommage à Pierre Desproges, anticonformiste à l’humour noir, qui disait « on peut rire de tout mais pas avec tout le monde », sera fait par François Rollin, humoriste, acteur et scénariste qui a notamment participé aux scénarios des Guignols de l’info, et Redouanne Harjane, comédien de stand-up révélé par le Jamel Comedy Club.

– Françoise Treussard, Serge Joncour, Gérard Mordilla, Lucas Fournier et Dominique Muller , cinq membres de l’émission de France Culture Des papous dans la tête seront sur place pour revisiter certains textes des plus grands écrivains français, notamment les anciens membres de l’Oulipo qui jouaient avec les mots, les lettres et les chiffres. Les curieux pourront pratiquer leurs mots avec une « sieste littéraire » et une dictée « juste pour rire » pour laquelle il faudra se mettre dans la peau du correcteur.

– Enfin, un « after » aussi original que l’événement clôturera le festival : une « pool party », imaginée par le grand architecte contemporain Jean Nouvel, qui sera rythmée par le DJ Greg Boust, Directeur Artistique du Baron à Paris et des littéraires qui se prêteront au jeu du mixage.

Un festival de bon goût!

Le goût des autres

Infos pratiques:
Du 22 au 25 janvier 2015
Ville du Havre

A lire aussi:

Montreuil Jeunesse : les 30 ans d’un salon pour petits et grands enfants

Embarquez pour le sud avec le Festival du Cinéma Méditerranéen de Bruxelles

Le Festival du Livre de Pont St Esprit vous invite à jouer !

MARTO : les Hauts-de-Seine fêtent la marionnette

Les super-héros s’invitent à la Paris Comics Expo

Reprenez vos crayons et partez pour Angoulême!

Un pari littéraire : le Paris en toutes lettres

Le Festival Les passeurs de lumière: Même pas peur !

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à