fbpx

MARTO : les Hauts-de-Seine fêtent la marionnette

par

Par Felicia Sideris – bscnews.fr / Pour la quinzième fois cette année, les marionnettes et le théâtre d’objets s’invitent en Hauts-de-Seine avec dix spectacles tout aussi déconcertants, inventifs que poétiques. Le festival propose au public de retrouver les nouvelles créations des compagnies de théâtre déjà connues et reconnues auxquelles il est resté fidèle, mais également de découvrir de jeunes artistes émergents qui explorent marionnettes et objets sous toutes leurs formes et manipulations.

Tout cela avec le même but chaque année: faire découvrir et partager la variété du monde de la marionnette et de ses enjeux. Ainsi, six théâtres s’unissent dans une collaboration innovante à but territorial dans des villes différentes pour cette programmation. Malgré des sensibilités différentes et propres à chacun, ils créent une cohérence de groupe et s’engagent auprès de cet art populaire. Le Théâtre Jean Arp à Clamart en est un reflet probant puisqu’il a été identifié en 2010 par le Ministère de la Culture comme « Scène conventionnée pour la marionnette, le théâtre d’objets et autres formes mêlées » .

Expérimentations, manipulations et magie de la narration, huit spectacles à ne pas rater:

Sur les traces du ITFO

, Turak Théâtre : Cette oeuvre est une quête « poétique et visuelle », elle est une recherche improbable sur la disparition de l’orchestre national de Turakie, qui s’est dissous dans le quotidien pour des raisons économiques. On suit alors les fantômes de ces musiciens égarés dans un univers désenchanté.

De passage

, Stépane Jaubertie et Johanny Bert : les artistes abordent des sujets graves tels que la parentalité, le souvenir, le temps qui passe, l’abandon mais tout cela avec beaucoup de délicatesse, sans rentrer dans une pensée triste et obscure. Le but? Commencer à faire germer dans l’esprit des plus jeunes des sentiments et des questionnements pour mieux affronter la réalité. A la manière des contes, les thématiques sont sombres et graves mais la mise en scène est lumineuse et éclatante de vie.
Bestiaire, Duda Païva : L’hôte de ce spectacle n’est autre que Cupidon qui sert de fil conducteur à cette histoire qui revisite les figures mythologiques en les représentant à l’image de notre temps dans un mélange particulier de danse moderne et de théâtre d’objets.
Mine Noire, CréatureS Compagnie, Hubert Jégat et Élise Combet : A quoi ressemble l’avenir de l’humanité? Question universelle à laquelle les artistes répondent ici de façon unique et originale. Ils décrivent le futur de notre planète comme étant sombre et désenchanté. La Terre serait devenue un endroit aride, abandonnée des dieux depuis des siècles et où les humains s’entêtent à extraire du sol les dernières gouttes de pétrole. Minos, le gouverneur, oblige inlassablement les descendants humains à miner mais l’un d’eux, Minus, ose rêver à des jours meilleurs et il s’imagine en train de s’évader à la manière d’Icare.
Josette forever !, compagnie Garin Trousseboeuf et Patrick Conan : Josette est une petite vieille impertinente et vindicative emblématique de la compagnie. Sa vie sera à découvrir dans un spectacle déambulatoire à travers plusieurs salles et plusieurs actes différents. Dans celui-ci, le spectateur sera muni de lampes torches et de chaussons pour découvrir l’enfer, le purgatoire et le paradis accompagné de son guide : la marionnette-sac Josette.
Histoire d’Ernesto, Marguerite Duras et Sylvain Maurice : Les artistes reprennent l’oeuvre de Marguerite Duras : La pluie d’été. En ne choisissant que quelques scènes principales de la fable, ils en font ressortir l’humour et la naïveté. Malgré un thème important abordé qui est celui de l’émancipation et la construction de soi même durant l’enfance, les marionnettes ont des aspects clownesques et ridicules qui rendent ce spectacle aussi drôle que grave.
Hullu, Blick Théâtre : Cette oeuvre part du projet bâti autour de la création et des écritures métissées dans lequel on a des marionnettes mi-humaines mi-matières, dans lequel manipulateur et manipulé se confondent. On y voit une société avec ses membres chaotiques et les liens complexes qui existent entre le bizarre et le normal. Ce spectacle est tout en silence, à la manière du cinéma muet, lui donnant un caractère universel et montrant que cette société n’a ni langue ni frontières. La critique de Florence Yeremian ICI
Coeur cousu, Collectif des Baltringues : Dans un village du sud de l’Espagne, les femmes se transmettent une boîte mystérieuse depuis la nuit des temps. De mère en fille, elles doivent attendre 9 mois avant de pouvoir en voir le contenu. Le jour où Frasquita l’ouvre, elle découvre des fils et des aiguilles qui vont la pousser à s’initier à la couture, mais ce talent lui donnera vite une réputation de sorcière. Sont donc abordées ici en toute simplicité les questions de la femme, de la filiation et surtout de la capacité qu’elles ont à porter la vie.

Le 21 novembre 2014, La Nuit de la Marionnette honorera ce festival. Pour la 6ème fois, le théâtre Jean Arn ouvre ses portes au public de 19h30 à l’aube pour assister à plus d’une dizaine de spectacles. Les marionnettes envahiront les coins et recoins, invitant à une déambulation magique et enchantée dans tous les lieux, des loges aux cinémas et du parking à la grande salle. Les troupes présentent seront là pour offrir aux festivaliers un panorama haut en couleur de ce qui se fait aujourd’hui dans le monde du théâtre d’objets. Petits et grands, partez donc à la rencontre d’un monde poétique, fabuleux et imaginaire à travers l’art populaire de la marionnette !

15° édition du Festival Marionnettes et Théâtre d’Objets pour Adultes – MAR.T.O
Du 21 novembre au 6 décembre 2014
Hauts-de-Seine
http://festivalmarto.com/

A lire aussi:

Les super-héros s’invitent à la Paris Comics Expo

Reprenez vos crayons et partez pour Angoulême!

Un pari littéraire : le Paris en toutes lettres

Le Festival Les passeurs de lumière: Même pas peur !

Coup d’œil au cinéma français : le 18ème Festival du Cinéma Francophone d’Albi

Voyage à travers l’Europe : le 16ème Festival du Cinéma Européen en Essonne

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à