fbpx

Reprenez vos crayons et partez pour Angoulême!

par

Par Felicia Sideris – bscnews.fr/ Créé en 1974, le Festival d’Angoulême est le principal festival de la bande dessinée francophone et le plus important à l’échelle européenne en terme de notoriété et de rayonnement culturel. Son succès au fil des années honore la bande dessinée ; tout comme elle, il est simple, sans prétention et, entre images et mots, il bluffera les fins connaisseurs tout comme les visiteurs curieux. Cette année, pour la 42ème édition, le festival nous réserve donc encore une fois beaucoup de surprises avec plus de 2 000 auteurs français et étrangers venus rencontrer les festivaliers.

Tout d’abord, l’annonce du choix du président de cette année est totalement inattendue. Après 20 ans d’isolement, c’est un pionnier du comic strip américain qui a accepté de signer l’affiche du festival. Avec un dessin en 15 cases, c’est Bill Watterson qui sera le président. Ce festival sera donc l’occasion de rendre hommage à cette personnalité discrète, à cet inconnu populaire ou la parfaite opportunité pour découvrir un auteur hors norme. A 56 ans, il est en effet l’un des dessinateurs américains reconnus dans l’art du comic strip ( pour les néophytes : le comic-strip est une bande-dessinée de quelques cases disposées en une bande horizontale, qui était la marque de fabrique de la presse quotidienne américaine). Dès ses débuts,Bill Watterson commence à dessiner pour des journaux locaux. A cette époque, il est loin des personnages de Calvin et Hobbes, puisque ses protagonistes sont des étudiants « buveurs de bières, allergiques aux bibliothèques ». La première publication de Calvin et Hobbes se fera en 1985, et sera le début d’un succès international: en un an, plus de 200 journaux commencent à la publier. Il dessinera ses deux personnages durant 10 ans, jusqu’en 1995, où il décide de poser ses crayons, exténué par le rythme de la publication des quotidiens américains et pour donner un terme à la marchandisation de ses créations. Sur cette 42ème affiche, Calvin Hobbes est resté fidèle à son art en respectant le format sur lequel il travaillait, en reprenant l’image du quotidien en papier et en offrant une vision divertissante de la société. Il prouve donc qu’il est indéniablement l’un des plus grands praticiens du comic strip, et c’est avec bonheur que chaque festivalier pourra admirer le travail de ce dessinateur lors de l’exposition « Calvin et Hobbes ».
Un autre artiste sera au coeur de ce festival : le mangaka japonais Jirô Taniguchi. Il est l’auteur de nombreux mangas célèbres en France tel que L’homme qui marche, son premier manga traduit en français, dans lequel un homme marche dans son quartier en prenant le temps d’observer les petites choses du quotidien auxquelles on ne prête pas attention. Il écrit aussi, plus tard, Quartier Lointain, qui sera un réel coup de foudre en France, avec une adaptation au cinéma et Le prix Canal BD en 2003. Taniguchi est l’un des mangakas préférés des français, et cela s’explique très probablement par l’univers poétique qu’il dépeint à travers des personnages contemplatifs. Ainsi cet auteur traite de thèmes universels qui sont enclins à toucher la sensibilité de tous les lecteurs : l’attachement à la famille, la nostalgie, l’enfance, la beauté de la nature et le temps qui passe. De plus, ses dessins, caractéristiques du manga, restent accessibles à un public occidental non connaisseur, car Taniguchi est très influencé par la bande dessinée occidentale. L’exposition monographique « L’homme qui rêve » sera donc entièrement consacrée à son oeuvre, et l’auteur sera présent le vendredi 30 janvier et le samedi 31 janvier pour une séance de dédicaces. Outre cette exposition, l’Asie sera encore à l’honneur dans l’exposition « Destination Asie » pour représenter son rôle de foyer majeur de la pop culture à l’échelle mondiale.
Après l’Amérique du nord et l’Asie, c’est l’Europe qui s’invite à Angoulême. On retrouvera ainsi Tove Jansson, illustratrice finlandaise qui créa les Moomins, famille attachante et à l’univers joyeux qui fêtera ses 70 ans. Fabien Nury sera également sur place : nouveau maestro du scénario il sera au coeur d’une exposition qui rendra hommage à son parcours, ses méthodes et ses influences. Bien d’autres artistes seront à découvrir ou à admirer dans une dizaine d’expositions : Jack Kirby le « king of comics », le duo Mezzo-Dupon qui nous dessine un démon du blues, Alex Barbier qui mêle la peinture à la BD, Anouk Ricard et ses personnages Anna et Froga, Nix et ses deux jumelles faussement innocentes et une poignée d’auteurs aussi incontournables les uns que les autres qui rencontreront les festivaliers lors de la programmation « Paroles d’auteurs ».
Ce sont donc quatre jours qui s’annoncent chargés en rencontres et en expositions du 29 janvier au 1er février 2015 à Angoulême. Fans de manga ou amateurs du 9ème art, la ville vous promet que vous repartirez avec des traits de crayons plein la tête et des couleurs dans les yeux!

42° Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême
Du 29 janvier au 1er février 2015
http://www.bdangouleme.com/

A découvrir aussi:

Un pari littéraire : le Paris en toutes lettres

Le Festival Les passeurs de lumière: Même pas peur !

Coup d’œil au cinéma français : le 18ème Festival du Cinéma Francophone d’Albi

Voyage à travers l’Europe : le 16ème Festival du Cinéma Européen en Essonne

Riff Reb’s, raconte-moi la mer !

Nicolas Jarry : un auteur de bd d’héroïc-fantasy à rencontrer

Paco Roca rend hommage aux soldats espagnols venus libérer Paris

Daniel Goossens : l’Esprit, le Trait et l’Humour

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à