fbpx

Un pari littéraire : le Paris en toutes lettres

par

Par Felicia Sideris – bscnews.fr/ « Toujours Paris s’écrie et gronde, Nul ne sait, question profonde, Ce que perdrait le bruit du monde Le jour où Paris se tairait! » En 1837, Victor Hugo écrivait ces vers sur la capitale. En 2014, le festival littéraire de Paris honore cette poésie en faisant lire, chanter et danser la capitale du romantisme. Il nous révèle les oeuvres de la rentrée littéraire sans besoin de promotion et sans prétention, plus vivante, originale et inventive, à travers les joies de la musique. Ainsi, pour la 5° édition du festival littéraire « Paris en toutes lettres », seront organisés 50 événements, dans 15 lieux parisiens, pour honorer plusieurs genres littéraires sous des formes artistiques multiples.

Les festivaliers auront d’abord l’occasion de redécouvrir plusieurs auteurs de cette rentrée littéraire. Ainsi nous retrouverons Gauz accompagné d’un comédien pour faire entendre son remarquable premier roman Debout-payé dans lequel il fait le portrait d’immigrés africains engagés comme vigiles en France. Egalement Eric Vuillard avec Jacques Bonnaffé, qui éclairera de sa voix et de photographies le roman Tristesse de la Terre consacré à la figure mythique de la conquête de l’Ouest: Buffalo Bill. Les Grands de Sylvain Prudhomme sera présenté de façon exclusive par des protagonistes du roman : deux artistes du groupe Super Mama Djombo, référence de la musique africaine dans les années ’60. Enfin, Olivier Adam sera sur place accompagné par son frère Julien, auteur compositeur au carrefour du jazz, du folk et du indie rock, qui mettra en musique huit des vingt-deux voix qui résonnent dans le roman Peine perdue. Vous l’avez donc compris, ces auteurs, pour n’en citer que quelques uns, surprendront les festivaliers en accompagnant leur texte de lectures inspirées et originales.

Les lectures musicales ne seront pas les seuls événements tout en mélodies et rythmes. Ainsi des concerts acoustiques ponctueront le festival : ils seront l’opportunité pour les artistes d’hybrider leur oeuvre musicale avec leurs admirations et leurs coups de coeurs littéraires. Nous aurons aussi le plaisir d’essayer une installation originale : La Rimbaudmobile, une voiture qui accueillera en toute intimité des duos de passants pour leur souffler quelques vers d’Eros. Mathieu Boogaerts, lui, expliquera en concert, à travers chants images et textes, comment il crée un « décor visuel » au coeur de la genèse de ses chansons poétiques bouleversantes. De plus, plusieurs grands textes seront mis sous le feu des projecteurs lors de ce festival : Trois passages du grand classique A la recherche du temps perdu de Marcel Proust avec une lecture immergée dans la musicalité du texte; Le cantique des cantiques, texte symbolique de l’Ancien Testament mis en musique par Rodolphe Burger, qui avait été repéré par des artistes influents tel que Jean-Luc Godard; mais aussi des écrits plus humbles avec une lecture de lettres issues de la correspondance privée et des textes de l’oeuvre de l’incomparable François Truffaut, dont on commémorera le 30°anniversaire de sa disparition. Moment incontournable du festival, Le Bal Littéraire clôturera à la perfection ces 10 jours : cinq auteurs se réuniront pour constituer une playlist de chansons autour de laquelle ils fonderont une fable collective. Le soir, les spectateurs pourront alors écouter en silence les textes pour se déhancher ensuite follement sur chaque morceau.

Ce festival fait donc le pari de redécouvrir en quelques jours, et à travers la musique, les classiques d’hier et les incontournables de cette rentrée.

A ne pas manquer:
Vendredi 14 : Lecture Musicale du texte Peine Perdue – 19h00
Vendredi 14 : « Dire Combay » spectacle autour de A la recherche du temps perdu – 20h00 – Centre culturel suisse
Samedi 15 : Lecture Projection du texte de Tristesse de la Terre – 15h00
Samedi 15 : « Lettres à la femme d’à coté » hommage à François Truffaut – 20h30
Mercredi 19 : Lecture Musicale du texte Les Grands – 19h00
Vendredi 21 : Bal Littéraire – 21h00 – Mairie du 4° Arrondissement

Festival Littéraire Paris en toutes lettres
14 au 23 novembre 2014
Maison de la Poésie, Passage Molière 157 rue Saint-Martin 75003 Paris
http://www.maisondelapoesieparis.com/

A lire aussi:

Le Festival Les passeurs de lumière: Même pas peur !

Coup d’œil au cinéma français : le 18ème Festival du Cinéma Francophone d’Albi

Voyage à travers l’Europe : le 16ème Festival du Cinéma Européen en Essonne

607, Le nombre Premier

Rentrée littéraire : la roulette russe

La Compagnie Chocnosof vous propose de nouvelles clefs de lecture théâtrale

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à