fbpx

La rupture parfaite? Késako?

par

Par Florence G. Yérémian – bscnews.fr/ Il n’est pas donné à tout le monde de maîtriser l’art de la rupture. Certains le font à mi-voix, le cœur gros et le regard baissé. D’autres prennent un malin plaisir à rompre et vont jusqu’à humilier la personne qu’ils abandonnent. D’autres encore ne se compliquent pas l’existence et se contentent d’envoyer un simple SMS, histoire de ne pas avoir à subir une avalanche de larmes ou d’insultes. Que ce soit avec grand style ou perfidement, il existe bel et bien mille et une façons de quitter l’être « aimé ». Dans sa nouvelle pièce à sketches, Lilian Lloyd a décidé de vous en présenter une bonne trentaine!

Élément indispensable à la rupture: la porte! À priori, elle est ici bancale et ne cesse de basculer ou de claquer à l’exemple de tous ces petits couples en mal de vivre: lesbiennes conflictuelles, carpette contre dominateur, hystérique contre vieux garçon… Lloyd s’amuse à explorer la séparation sous toutes ses coutures: à notre époque, en période de guerre et même du temps d’Adam et Eve, en plein cœur du jardin d’Eden !
C’est avec beaucoup d’humour et de désinvolture que les quatre comédiens (deux femmes / 2 hommes) déclinent ces multiples clashs. Ponctuant leurs duos de tirades caustiques et de lamentations, ils passent en revue toutes les émotions et agrémentent leurs saynètes de perruques, de menottes, voire de laisse de chien en guise de fouet…On aime particulièrement l’épisode du metteur en scène fanatique largué par sa starlette ou les répliques incisives du joli couple gay. Pêchu et décomplexé, ce quatuor de jeunes comédiens se sort plutôt bien de cette comédie loufoque. Une mention spéciale à Ludivine Rocaboy qui se lâche totalement et nous offre une palette de succulentes mimiques.
Que l’on choisisse de rompre par lassitude, par sadisme ou pour ne pas s’attacher, cette courte pièce (1h15) vous fera comprendre qu’en fin de compte, il n’y a pas vraiment de règles pour larguer proprement …Si tu me quittes, je viens avec toi? Une parenthèse sympathique et sans prise de tête!

Si tu me quittes, je viens avec toi
De Lilian Lloyd
Avec Ludivine Rocaboy, Déborah Esther, Christophe Sellier et Alex Metzinger

L’atelier Théâtre de Montmartre
7, rue Coustou – Paris 18e
Métro Blanche

Les samedis à 21h
Réservation: 0146065320

A lire aussi:

Roman-photo : une comédie sympathique

Accordez-moi Paris : une comédie historique interactive confuse

Scarecrows? C’est Halloween avant l’heure!

Scapin? Une pièce sémillante portée par un valet hyperactif!

Simone « veille » ? Une réjouissante comédie sur l’émancipation des femmes et ses dérives…

Lilly : une pièce comme une bulle de savon qui éclate en plein visage

Quatre minutes? Une partition inégale au final explosif

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à