fbpx

Voyage à travers l’Europe : le 16ème Festival du Cinéma Européen en Essonne

par

Par Felicia Sideris –bscnews.fr / Le cinéma, lieu de rencontres uniques, moyen d’expression de cultures différentes, est un voyage infini. Tout comme lui, l’Europe a son histoire et ses mystères, et c’est durant ces 12 jours que chacun d’entre nous pourra réaliser une traversée mémorable de l’Europe à travers le Festival du cinéma européen. Créé en 1999, celui-ci a pour but de soutenir la création et la distribution du cinéma d’auteur européen. Ainsi, chaque année, le Jury, composé de personnalités du cinéma, mais également de spectateurs, attribue des prix permettant à certains réalisateurs d’acquérir une notoriété et une attention particulière. Il aide ainsi un cinéma fragilisé par la crise économique et permet de faire ressurgir, chaque mois de novembre, un atout essentiel à la culture européenne.

La 16ème édition du Festival se déroulera du 11 au 23 novembre 2014, dans les 15 salles du réseau Cinessone. Il sera marqué d’événements incontournables, entre avant-premières et compétitions de longs et courts métrages, et sera l’occasion de rencontres avec les cinéastes, tout cela en rendant hommage à un cinéma d’auteur européen marqué par sa diversité et son style unique au monde. Cette année, c’est l’Angleterre qui sera sous le feu des projecteurs avec le film Queen and Country, du réalisateur John Boorman. Nominé à Cannes pour la sélection «Quinzaine des réalisateurs», il sera en avant-première en France, sa date de sortie étant annoncée pour janvier 2015. L’autre film en avant-première sera celui qui clôturera le festival, White God, de Kornel Mundruczo, dont la sortie en France se fera début décembre. Vainqueur du prix «Un certain regard» à Cannes, ce film nous vient de Hongrie. Un long cheminement sépare l’Angleterre de la Hongrie, et c’est à travers 10 longs métrages européens inédits et 25 courts métrages que le spectateur sera invité à prendre la route à la rencontre des quatre coins du continent. Constituée autant de comédies noires, que de westerns, de drames, mais également de documentaires, elle incarne une Europe diversifiée avec des films venus de Norvège, Grande-Bretagne, Danemark, Allemagne, France, Suisse, République Tchèque, Pologne, Géorgie et Hongrie. Présentés en quatre programmes, les films seront en compétition pour le Grand Prix du Conseil Général de l’Essonne, et le Prix Spécial Lycéen et Collégien, attribués par un jury composé de collégiens et lycéens. Ils seront en compétition aussi pour le 2ème Prix de l’égalité accordé par le jury et pour le Prix du Public, attribué par les spectateurs. Mais s’il est essentiellement question d’Europe, le festival accorde aussi, depuis deux ans, une place majeure au cinéma d’auteur français, avec une compétition qui lui est propre. Composée de 5 longs métrages – dont 4 premières réalisations – et 5 courts métrages, elle permettra des rencontres singulières avec les réalisateurs et comédiens et sera diffusée en intégralité aux Cinoches de Ris-Orangi pour le Prix du Public, donné au réalisateur du long métrage choisi par les spectateurs.
A l’occasion de la sortie en salle de Vie Sauvage, le dernier film de Cédric Kahn, le festival sera également un lieu d’échanges et de rencontres autour de son œuvre, avec entre autres invités, l’écrivaine Joy Sorman, mais également des cinéastes du collectif Othon, François Bégaudeau, Gaelle Bantégnie, et le monteur Yann Dedet. Le cinéaste français ne sera pas pour autant le seul à être honoré lors de ce festival : durant trois jours, des projections et des rencontres artistiques se feront en présence de 8 jeunes cinéastes polonais ou français, à l’occasion de la sélection «Vents d’Est 07». Ce sera l’opportunité de dialoguer avec des cinéastes encore peu connus en France, mais dont le style esthétique et l’histoire pourront en inspirer plus d’un.
D’autres artistes encore seront à l’honneur : la cinéaste allemande, Margarethe Von Trotta, dont l’œuvre raconte une Allemagne historique et contemporaine et dresse un portrait de différentes femmes engagées ; l’immense cinéaste italien Dario Argento, qui mêle un style baroque et avant -gardiste à un cinéma italien populaire. Cette rencontre sera animée par Jean-Baptiste Thoret et le cinéaste Bruno Forzani, qui remettront aux deux réalisateurs le trophée Invités d’Honneur 2014. Ce festival sera également l’occasion de revenir sur quatre réalisateurs pionniers du cinéma européen. Enfin, quatre invités seront présents pour établir un portrait de Michael Haneke, autrichien, John Boorman, irlandais, Ingmar Berkman, suédois et Alains Resnais, français.
C’est donc à travers rencontres et projections que ce festival souhaite la bienvenue à chaque spectateur curieux d’embarquer pour un voyage à travers l’Europe afin d’y découvrir les histoires qu’elle s’apprête à nous dévoiler.

16ème FESTIVAL DU CINÉMA EUROPÉEN EN ESSONNE


Du 11 novembre au 23 novembre 2014


15 salles du réseau Cinessonne

91130 Ris-Orangis

Le site officiel du festival : http://www.cinessonne.com

A lire aussi:

607, Le nombre Premier

Rentrée littéraire : la roulette russe

La Compagnie Chocnosof vous propose de nouvelles clefs de lecture théâtrale

Béziers : le livre se dresse sous les chapiteaux

L’édition 2014 de l’original « Champs-Elysées Film Festival »

Festival de BD de Chambery : la venue remarquée de Romain Hugault

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à