fbpx

Au kilomètre 51 de la N711

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Guillaume Romain est auteur de bandes-dessinées ; de retour de dédicaces au Salon de Cursac, il décide d’être prudent, de ne pas conduire fatigué et de passer la nuit dans un motel nommé  » Le temps perdu ».

Le lieu, étrangement, lui semble familier et l’hôtesse le charme vivement. Lorsqu’il découvre la chambre qu’on lui a attribuée, il est immédiatement attiré par les gravures accrochées aux murs . Et lorsqu’il s’approche pour en toucher une du doigt, son bras s’enfonce au travers de la cloison et il entre dans l’univers dépeint. Il y rencontre un jeune adolescent qui porte le même nom que lui et découvre un monde fort étrange où le merveilleux côtoie le réel. À son réveil dans la chambre, il s’interroge : a-t-il rêvé? Mais pourquoi tout cela lui semble si familier?
Le temps perdu est une bande-dessinée séduisante pour de multiples raisons ; elle fait côtoyer le passé, le présent et l’avenir avec une simplicité désarmante, offre une fiction empreinte d’intimité et de poésie et intègre avec autant d’intelligence que de légèreté des éléments de mise en abîme de l’écriture. Les dessins, de leur côté, jouent sur un aspect  » roman-photos » et sont en cela attrayants car singuliers. Le choix des couleurs est judicieux car propre à la rêverie. Un bel ouvrage donc, à aimer et à offrir…

Le temps perdu
Editions Daniel Maghen
Auteurs : Rodolphe & Vink
Date de parution: 15 mai 2014
Prix: 17€

A lire aussi:

 » Tu m’as donné ta boue et j’en ai fait de l’or »

Les sept merveilles du monde ancien

Quand la bd dit STOP au harcèlement de rue

Billets d’amour : nous sommes toutes des Kritix Girl

2137 sur la planète Terre

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à