fbpx

Quand la bd dit STOP au harcèlement de rue

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Oui, stop ! Les femmes n’en peuvent plus des commentaires grivois et des tentatives de drague pitoyables qui sévissent sur la chaussée, dans le métro et de façon générale partout dans les lieux publics.

Ce n’est pas parce qu’on est sur un trottoir et qu’on porte une jupe qu’on attend un client…et même! bon sang messieurs les mâles, toutes les femmes doivent être respectées. Stop à votre égocentrisme de supermarché! Ce n’est pas parce qu’on porte une jupe qu’on a nécessairement envie de se faire reluquer les jambes et qu’on ne pense qu’à attirer le regard d’un pénis sur pattes ! On peut juste apprécier de porter une tenue légère parce qu’il fait chaud ou parce qu’on se trouve jolie soi-même « avec cette petite folie achetée la semaine dernière ».
Alors, disons-le haut et fort, si le phénomène persévère, il va falloir envisager d’inscrire au programme, dès le collège, des cours de séduction en bonne et due forme….parce que le  » Hé! mademoiselle! T’es charmante! Tu m’donnes ton O6? » va finir par faire transformer toute la population féminine en zombie vengeur….et après faudra pas se plaindre!
Voilà donc une bande-dessinée sans grande prétention artistique mais qui a le mérite de dire stop et déjà rien que pour ça, on doit y jeter un œil dedans! D’autres réactions se manifestent d’ailleurs ces derniers mois et notamment la création de ces tête-shirts de l’association  » Colère: nom féminin » ( qui lutte contre le harcèlement de rue) avec l’inscription

 » Ta main sur mon cul, Ma main sur ta gueule ».

…qui rappelle bien que les femmes ont un corps qui leur appartient et qu’il faut recevoir une invitation clairement formulée pour se permettre d’y poser les mains…. A bon entendeur!

Hé Mademoiselle
Auteur: Yatuu
Editions: Delcourt
Parution: 4 juin 2014
Prix: 14,95€

A lire aussi:

Billets d’amour : nous sommes toutes des Kritix Girl

2137 sur la planète Terre

Burn Out : quand l’impitoyable vengeance se met en route

Narcisse et l’appel de la Mer

Quand la BD ne sait plus à quel sein se vouer

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à