fbpx

De l’horreur du colonialisme

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Sur la Tamise, non loin de Big Ben, le fils du directeur du Nelly désigne sur un atlas géographique l’Afrique lorsqu’on lui demande ce qu’il souhaite faire plus tard.

Le marin Marlow sort alors de son silence habituel et se lance dans un long monologue dans lequel il raconte sa propre expérience : lui aussi a rêvé de de  » ces espaces vierges ». Il y a même passé de nombreuses années…mais la réalité a été toute autre que ce qu’il imaginait. Il y a côtoyé la maladie, la barbarie et la folie et il n’est pas rentré indemne de cette soif de découvertes.  » Vivre correctement…mourir », est-ce si simple? Comment peut-on revenir de l’Enfer, témoin d’un monde pillé et exploité, où l’humanité n’a plus de visage et se drape d’arguments théologiques et économiques pour justifier l’horreur?
Miquel et Conrad ont superbement adapté le roman de Joseph Conrad né en Ukraine, fils de nobles polonais nationales militants déportés, qui arrive au Congo en 1890 à l’âge de 27 ans. Tout comme son personnage Marlow, Joseph dut remonter 1700 kms du fleuve Congo pour récupérer un certain Klein ( Kurtz dans le roman). Il en est revenu dépressif et névrotique après avoir échappé de peu à la mort, victime de paludisme et de violentes dysenteries.
« Au cœur des ténèbres » est un travail passionnant tant par sa mise en scène que son graphisme. A découvrir !

 » – Quarante-cinq secondes plus tard, j’étais dehors. Je vous jure que cela s’est passé comme ça. Pendant tout ce temps, j’ai eu l’impression d’être admis dans une espèce de conspiration. Je me fis l’effet d’être un imposteur.
– Bah…laissez tomber, Marlow, avec ces gens-là, il n’y a rien à comprendre….
– Oui, vous avez sans doute raison. Mais c’est étrange tout de même que moi, qui pouvais sauter dans un bateau comme d’autres traversent une rue, j’ai eu soudain comme un mouvement de recul…comme si je n’allais pas m’embarquer pour le centre d’un continent, mais bien plus profondément. Pour le centre de toute chose… »

Au cœur des ténèbres
Librement adapté du roman de Joseph Conrad
Auteurs: Miquel & Godart
Editions: Soleil
Collection: Noctambule
En librairie en mars 2014
104 pages
Prix: 17,94€

A lire aussi:

Eco et le mystère de la Vie

Une case en moins : la bipolarité en question

David Cantolla : Gloires et déboires d’un entrepreneur

David Brühlart : un artiste plasticien suisse féru de bains de papier

Quand la bande-dessinée rend hommage aux grandes oeuvres littéraires

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à