fbpx

La danse acoustique d’Emanuel Gat, comme une vague d’air frais

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Emanuel Gat a une « patte » reconnaissable entre toutes ; partant d’improvisations nées à partir de consignes précises, il nous livre les minutes de grâce que ses danseurs et lui-même ont su faire éclore de leurs recherches.

Dans cette  » Plage Romantique », tout débute avec une déferlante de mouvements et de cris, avec l’étourdissante énergie des vagues marines. Puis arrêt sur image. On entend les respirations, le bruit du plat du pied sur le sol et la danse se ressent autant qu’elle se voit. S’y ajoute un refrain que l’on fredonne, sorte de chanson romantique digne d’un sitcom pour adolescents qui, à l’image de cette troupe, est sautillant, léger et frais.
Ce que l’on aime chez Emanuel Gat, c’est cette volonté de placer le mouvement à portée de main, si proche que le public a l’impression de le toucher, de l’entendre, de le ressentir sur son épiderme. Et puis, sa capacité à faire du « chaos esthétique » est louable: les mouvements différents de chaque membre du groupe forment sans cesse un ensemble cohérent, offrent à l’œil des tableaux mobiles attrayants, révélant combien le chorégraphe a l’art des perspectives et des points de vue.
Si l’on n’adhère pas à toutes les séquences de cette  » Plage Romantique », notamment lorsque le groupe s’éclate, on dira cependant qu’elle est séduisante par sa jeunesse, sa fougue et sa précipitation…et une fois de plus, l’on sort séduit par le travail pertinent mené par ce chorégraphe de talent.

Plage Romantique
De Emanuel Gat
Avec Hervé Chaussard, Aurore Di Bianco, Pansun Kim, Michael Löhr, Philippe Mesia, Geneviève Osborne, François Przybylski, Rindra Rasoaveloson, Milena Twiehaus, Sara Wilhelmsson
Créée au Festival Montpellier Danse 2014

Le site de la compagnie: http://egdfr.squarespace.com/

Dates des représentations:

– 26,27 & 28 juin 2014 dans la cour de l’Agora, Montpellier ( France)

– 20 aout 2014 , Tanzhaus, Dusseldorf (Allemagne)
– 21, 22, 23 aout, Summer Fest, Kampnagel, Hambourg (Allemagne)
– 3 septembre, Festival Oriente Occidente, Rovereto (Italie)
– 26, 27, 28 septembre, deSingel Anvers (Belgique)
– 18 octobre 2014, Théâtre de l’Olivier Istres (France)
– 18 décembre 2014 à 20h , Monaco Dance Forum

A lire aussi:

La clameur des arènes dérangeante de Salia Sanou

Alonzo King : la danse, à mi-chemin entre la poésie et la philosophie

Genesis : une chorégraphie métaphysique transculturelle superbe

Empty Moves : une performance pour 4 danseurs à l’accompagnement sonore discutable

Boris Charmatz : des adultes, des enfants et des machines sur le plateau

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à