fbpx

Nos étoiles contraires : une romance bouleversante qui défie la maladie

par

Par Mélina Hoffmann – bscnews.fr/ Hazel Grace et Gus sont deux adolescents pas tout à fait comme les autres que le cancer a pris pour cible. C’est à un groupe de soutien fréquenté par de jeunes malades qu’ils se rencontrent et se lient d’amitié. L’une ne sort jamais sans son chariot et sa bouteille d’oxygène, l’autre a une prothèse en guise de jambe.

Si Hazel Grace, qui se sait condamnée, refuse d’abord un tout autre type de relation avec Gus qui, lui, est en rémission, elle s’abandonne finalement à l’amour que ce dernier lui offre. Ensemble, les deux ados à la maturité et à la lucidité surprenantes vont alors plonger au coeur même de la vie et s’enivrer de l’intensité de l’instant présent, allant même jusqu’à réaliser un projet un peu fou ! Car si Hazel sait que ses jours sont comptés, cet amour lui offre néanmoins l’éternité…
Sans céder aux clichés, lieux communs et autres mièvreries, cette adaptation très réaliste du livre de John Green est brillamment servie par Shailene Woodley et Ansel Elgort, que l’on a pu voir récemment dans le film Divergente, où ils interprétaient le rôle d’un frère et une soeur. Bluffants d’humanité et de sincérité, les deux acteurs sont parfaitement convaincants et tout aussi attachants dans cette romance dramatique qui vous prend aux tripes et vous serre le coeur. Le courage, la détermination et l’envie de vivre de ces deux jeunes qui n’hésitent pas à rire de leur maladie, sont une véritable leçon de vie et un message d’espoir fort. Bien décidés à profiter pleinement de chaque instant et à aller au bout de leurs rêves, ils défient la maladie, la douleur, la mort, pour que la vie triomphe, toujours. Un film entre rires et larmes, rempli de douceur, de tendresse, d’humour, et surtout de vie. Bouleversant.
Après un énorme succès au Box Office américain, Nos étoiles contraires arrive dans nos salles le 20 août prochain. Souhaitons-lui un aussi bel accueil.

Nos étoiles contraires
Réalisé par Josh Boone
Avec Shailene Woodley, Ansel Elgort, Nat Wolff

En salle en France le 20 août 2014

A lire aussi:

Triple Alliance : quand la vengeance est un plat qui se partage

Comme le vent : Armida Miserere et le milieu carcéral italien

Angelina Jolie : une Maléfique diaboliquement fidèle à Disney

VINCENT de Paul Cox: une homélie sur les mystères et la foi de Van Gogh

Cinéma : la lecture est un film qui permet à chacun d’être le réalisateur de ses fantasmes

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à