fbpx

La blouse ne fait pas forcément le chirurgien!

par

Par Soisic Belin – bscnews.fr/ Quatre comédiens pour donner le ton à cette pièce comique ; une comédie enlevée et emplie d’un fond de réflexion acide sur les travers de notre société sous l’emprise du règne du paraître et de la sur-médiatisation.


Nous voilà plongés dans une clinique du 16eme arrondissement de Paris : ce lieu BCBG est dédié à la chirurgie esthétique, les dames du quartier viennent pour arrêter le temps, pour modifier ce qu’elles considèrent comme des imperfections physiques qui nuisent à leur bien-être quotidien. Ici la plastie est modifiable à souhait et cela grâce aux manipulations expertes du professeur Dutoire. Ce dernier dirige cette clinique avec, pour assistante, une jeune et belle blonde, que l’on pourrait croire tout droit issue de son catalogue. En effet, la première image se doit d’être efficace et immédiate, celle-ci est indispensable au maintien de la réputation… une réputation cependant mise à mal ces derniers temps. Des rumeurs circulent, elles freinent un peu le député Fargel, qui s’apprête à quitter Paris pour être muté dans le Sud et souhaitait profiter de cette opportunité professionnelle pour donner un nouveau départ à son capital physique.
 Et c’était sans compter sur l’arrivé de Karim, le plombier, qui ne va pas faciliter la situation ! Ce dernier, venu pour réparer le lavabo du cabinet, va prendre la blouse pour démontrer que l’habit peut parfois faire le moine…
Dans cette pièce spécialement écrite pour Étoile et compagnie, Loïck Hello assume les clichés pour finalement en dénoncer d’autres (qui nous auraient sans doute échappé) et s’empare d’un thème peu abordé au théâtre : la chirurgie esthétique dans ce qu’elle a de négatif et les affaires de santé publique qui en découlent ! A découvrir!

Plastie sans laisser de trace
de Loïck Hello
Mise en scène d’Elsa Saladin assistée de Aude Macé
Avec Eric Belkheir, Alain Dion, Loïck Hello, Aude Macé, Elsa Saladin
Scénographie et lumières de Stéphane Balny
A la Folie Théâtre
du 29 mai au 29 juin 2014 du jeudi au samedi à 20h et le dimanche à 16h30.

A lire aussi:

Etat de siège : une fable camusienne qui décrypte la mécanique des régimes totalitaires

Profs & Cie? Une joyeuse immersion dans les coulisses de nos chers enseignants!

Quand le théâtre aborde le décès d’un enfant avec un hyperréalisme bouleversant

Le cavalier seul : une étrange épopée qui ramène enfin Marina Vlady sur les planches!

Molière réincarné en conférencière? Une farce bipolaire !

Qui est Qui? Une pièce « coup de jus », idéale pour recharger vos batteries!

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à