fbpx

63e Festival de Théâtre de Sarlat : le jeu avant tout

par

Par Victor Stefanini – bscnews.fr/ Cette fois-ci l’actualité de Sarlat n’est pas liée à celle de la truffe, mais à celle de la culture puisque, du 19 juillet au 4 août 2014, se tiendra le 63e festival des jeux du théâtre de Sarlat en Périgord.

17 spectacles, une lecture et des rencontres-débats viendront composer cet événement qui depuis plus d’un demi siècle célèbre chaque année à la même époque, le théâtre.
Avec, » Le Legs » de Marivaux, « Duras, la vie qui va » d’après les textes de Marguerite Duras, « Le Mariage de figaro ou la folle journée » de Beaumarchais, « Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector qui est mort » d’après Andromaque de Racine, et bien d’autres spectacles encore, les 7000 spectateurs attendus par les organisateurs ne manqueront pas d’occasions de « frissonner d’art dramatique ».

Ce festival historique de la région Aquitaine, qui s’emploie depuis ses débuts à mettre en valeur autant le répertoire contemporain que le répertoire classique, a laissé, à l’occasion de cette 63 édition, au célèbre acteur et metteur en scène jean-paul Tribout, le soin d’élaborer un programme qui puisse ravir tous les publics. Le jardin des Enfeus, l’Abbaye Sainte Claire, Le jardin Plantier et la place de la liberté, lieux forts de la ville périgourdine, accueilleront, le temps de la quinzaine du festival, les différentes représentations. Ainsi, festivaliers comme touristes, pourront assister, du montage des décors aux répétitions, à toute la préparation des spectacles.

En faisant céder la barrière qui sépare les comédiens de leur public, au risque d’en dévoiler les mystères, les organisateurs du festival des jeux du théâtre de Sarlat s’efforcent, cette année encore, à désacraliser un art qui, parfois, semble oublier ce qu’il est sans ses artifices: un jeu.

Jean-Paul Tribout nous en dit plus sur ce festival:

Dans un premier temps, pouvez vous nous retracer succinctement l’histoire de ce festival?

IL ETAIT UNE FOIS, LE THEÂTRE A SARLAT ….En 1952, germait l’idée de créer une alliance entre le patrimoine sarladais et l’art dramatique. Jacques Boissarie, pionnier du Festival, entamait sa grande épopée par la création et la mise en place de stages d’art dramatique. Ainsi, durant l’été 1952, les stagiaires de fin de cycle présentaient-ils Numance, mise en scène par Jean Lagénie, et Sainte-Jeanne, mise en scène par Gabriel Monnet. Jouées en plein air, usant des décors naturels de la ville, les pièces nécessitaient la participation et la figuration des habitants…Depuis 1952, le Festival anime les vieilles pierres de Sarlat pendant l’été. Aujourd’hui, le Festival, avec sa 63e édition, est devenu l’un des hauts lieux de la vie théâtrale française. Il est géré par une association loi 1901 réunissant des bénévoles passionnés de théâtre. Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat donne ses représentations en plein air, dans le décor somptueux de la cité périgourdine.

Qu’est ce qui, selon vous , fait sa renommée ou du moins sa singularité ?
La durée de son existence et sa programmation qui se veut à la fois exigeante et populaire. Premier d’Aquitaine, le plus ancien après Avignon, le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat compte parmi les plus renommés de France. Au cours de son histoire, le Festival s’est attaché à présenter des pièces du répertoire classique, mais aussi à faire connaître des oeuvres contemporaines, des créations variées, ainsi que des spectacles poétiques, musicaux, et des lectures.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ainsi que votre rôle au sein de l’événement ?
Plus de quatre décennies de carrière, plus de 80 pièces comme acteur, des théâtres nationaux aux lieux marginaux, une trentaine de mises en scène. Parmi les dernières, à Paris, citons « Zoo ou l’assassin philantrope » de Vercors, « Une chaîne anglaise » d’Eugene Labiche, « Nekrassov » de Jean-Paul Sartre, « Donogoo » de Jules Romains. En 2011, « Le Vicaire » de Rolf Hochhuth, unanimement salué par la presse et le public. En 2012/2013, «Monsieur Chasse» de Georges Feydeau toujours en tournée. Une dizaine de longs métrages, plus de deux cents heures de télévision. Parallèlement, j’assure aussi, depuis 1996, la direction artistique du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat et, de 2005 à 2011 j’ai assuré celle du Festival de la Comédie de Dax.

Le « plein air » favorise-t-il, selon vous, la proximité avec le public ?
Pas spécialement mais il peut parfois attirer des gens non habitués aux salles de théâtre.

Quels sont vos attentes pour cette 63e édition du festival des jeux du théâtre de Sarlat en Périgord ?
Comme à l’habitude, tenter de faire découvrir au public des spectacles dont il ne soupçonne pas l’existence et qui le séduiront suffisamment pour qu’il retourne au théâtre. Continuer de creuser avec obstination le sillon qui met en contact les praticiens du théâtre avec les spectateurs

63e Festival des Jeux de Théâtre
Sarlat en Périgord
19 juillet – 04 Août

Prix des places / Réservations : ICI

Programme: ICI

Informations complémentaires sur le site officiel du festival: http://www.festival-theatre-sarlat.com/

A lire aussi:

Festival Paris Hip Hop 2014: le hip hop prend ses quartiers

Languedoc-Roussillon : l’économie du livre sur le territoire

Saint-Maur : une 6ème édition au Pays des Merveilles

Saint-Malo : le 25ème festival des « étonnants voyageurs »

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à