fbpx

Centre Culturel de Chine : les aquarelles de Huang Tieshan

par

Par Florence G. Yérémian – bscnews.fr/ Le Centre Culturel de Chine de Paris présente une très belle exposition paysagiste réalisée par l’un des plus grands aquarellistes de la région du Hunan, Huang Tieshan. Du haut de ses soixante quinze ans, cet artiste inconnu en France, se doit d’être remarqué car il maitrise l’art de l’aquarelle avec une exceptionnelle dextérité.

A travers une cinquantaine d’œuvres, il nous invite à entrer en communion avec une nature lyriquement dominatrice qui le fascine depuis son enfance. Qu’il s’agisse d’immenses plaines crépusculaires, d’éclatantes cascades ou d’épaisses brumes enveloppant une terre nourricière où paissent de grands troupeaux de buffles, Huang Tieshan utilise son savoir-faire pour rendre hommage à chacun des éléments du cosmos.
De par ses origines, il affectionne tout particulièrement les paysages de la province méridionale du Hunan entourée de lacs et de collines: on parcourt ainsi de petits villages baignés de silence, des rizières décorant la terre de zébrures ou de vastes étendues d’eau ponctuées de quelques bateaux de pêches. Poussant plus haut l’aventure, il nous fait grimper dans la partie verdoyante et escarpée du Sichuan avant de nous emporter en transhumance jusqu’au Tibet sur les pas d’une famille de voyageurs aux tenues multicolores.
Armés de pinceaux aussi larges que précis, Huang Tieshan parvient à brosser de grands feuillages tout en prenant soin d’y ajouter de tous petits détails : il en va ainsi de ces lotus d’automne aux tiges calligraphiées ou de ce minuscule paysan traversant une forêt où la terre et le ciel sont si vastes qu’ils finissent par se confondre.
Sa technique vaporeuse se compose de teintes douces au sein desquelles surgit parfois un intense rayon de soleil ou un drap rouge tendu sous les arbres. A l’inverse des autres aquarellistes, Huang Tieshan a choisi de peindre ses paysages sur d’immenses papiers marouflés qui aspirent subtilement ses pigments pastel avant de les diffuser sur toute la surface avec une grande délicatesse. Ces grands formats confèrent une dimension supplémentaire à son art et accentuent cette merveilleuse impression d’espace et de fluidité.
On ressort de cette petite exposition avec un respect quasi liturgique envers la nature et le sentiment d’avoir respiré une grande bouffée d’air pur. Révérence.

Retour à la nature
Peinture aquarelle de Huang Tieshan
Centre Culturel de Chine
1, boulevard de la Tour Maubourg – Paris 7e
Métro : Invalides – La Tour-Maubourg

Jusqu’au 22 avril 2014
T. 0153595920

A lire aussi:

La Super expo ou le déclin des super-héros

Love me, Turkmenistan: quand un dictateur orchestre sa propre mise en scène

Street Art : l’Imaginarium du Docteur Pantonio

Extravaganza : le corps mis en scène

C’est à voir : Daumier et Cocteau !

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à