fbpx

Cocktail : Who’s afraid of Bloody Mary ?

par

Par Pascal Baronheid – bscnews.fr/ Les barmen du troisième millénaire ? Une poignée de profiteurs des avancées de la technologie, au détriment du savoir-créer, du faste et de la dextérité de leurs prédécesseurs.

Un cocktail a certes un goût et un parfum, mais aussi une musique, une légende, une juste mesure de nostalgie. Il vérifie aussi l’affirmation que Paris est une fête et que toute fête procède de Paris, même à Maubeuge ou Tegucigalpa. Deux mages du tumbler nous font cadeau de leur sagacité en la matière. Il suffit de parcourir leur chronique dédiée au Daïquiri, pour se persuader que le tandem Chayette/Weil procède de la même élégance et de l’érudition requise. Leur brillant panorama des cocktails – tellement de circonstance, au moment de remplir la traditionnelle hotte – repose sur une recette immuable : « une moitié de curiosité, une moitié d’éthylisme ; rajouter un zeste de snobisme/…/ Servir bien frappé ». Savante sans prétention, truffée d’anecdotes, agrémentée de références littéraires et culturelles, leur promenade en boissons mélangées s’avère si bonne conseillère, qu’à en expérimenter chaque proposition au gré de la lecture relève d’un hédonisme à ce point téméraire qu’il ne s’est encore trouvé aucun Candide pour en ressortir capable, sur le champ, de dépecer un ananas à la fourchette d’argent.

« Cocktails », Hervé Chayette & Alain Weill, Baleine, 15 €

A lire aussi:

Bien-être : cesser de se mentir à soi-même

Gastronomie et gourmandises : de la physiologie du palais

Un seul et même homme au destin hors du commun

Leçon n°1 : être en accord avec soi-même

Le témoignage bouleversant d’Angèle lieby

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à