L’exception culturelle : un antidote au mainstream ?

par

Par Nicolas Vidal – bscnews.fr / Les négociations portant sur l’exception culturelle ont agité l’actualité ces dernières semaines lors des discussions autour du libre échange entre l’Union européenne et les USA. Bien entendu que l’on ne peut qu’adhérer à l’idée que la culture ne soit pas une marchandise comme les autres et aller plus loin en réfléchissant même au bien-fondé de la qualification de « marchandise ».

Gageons que le retrait de l’exception culturelle des champs des négociations est une bonne chose. Mais ne versons pas dans le triomphalisme, car cette victoire n’immunisera pas la société française du mainstream qui la frappe, et que l’on tente trop souvent de nous vendre pour de la culture.
Par mainstream, comprendre divertissement et bouffonneries en tout genre. Lorsque la sortie d’un livre devient l’artifice parmi d’autres d’un plan média pour une célébrité quelconque, on ne sert pas la littérature, lorsqu’on donne tant de visibilité médiatique aux formes généreuses de Nabila (qui devrait sortir un livre d’ici peu pour lequel on attend avec impatience le nom de l’éditeur) on n’aide pas une jeunesse qui en fait une icône tant elle est en manque de repère, lorsqu’on laisse disparaître progressivement des émissions culturelles des grilles de programmes télévisés parce que l’audience n’est pas au rendez-vous, il n’est pas sûr que la seule défense de l’exception culturelle face aux USA soit le saint Graal de la préservation de notre identité culturelle et de sa démocratisation auprès du plus grand nombre. Si l’on ajoute les coupes budgétaires qui sont de plus en plus sèches dans les budgets attribués la culture au sein des institutions, tout cela doit appeler à de la mesure et à la réflexion.
Ce combat pour protéger l’exception culturelle, même s’il est essentiel, n’est pas à lui seul un antidote au Mainstream qui incarne à lui seul un marché qui répond à une seule logique : vendre beaucoup de produits culturels formatés au plus grand nombre. Là est le vrai danger.
De notre côté, nous continuons de vous proposer une actualité culturelle d’exception dans un double numéro afin que vous puissiez passer l’été avec un florilège de propositions passionnantes et d’artistes pour vous accompagner jusqu’à la rentrée.

> Lire le BSC NEWS MAGAZINE de juillet/août en suivant ce lien

Lire aussi :

La culture est comme une vieille amie

Culture : Adonnons-nous aux festivités

Culture : une définition très souvent galvaudée

Un bon roman est comme le printemps, il est toujours trop court

Une quête culturelle aussi passionnante que frustrante

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à