Culture : une définition très souvent galvaudée

par

Par Nicolas Vidal – bscnews.fr / « Lorsque la culture est sérialisée, ses producteurs deviennent interchangeables  » nous dit Enzo Traverso, historien, spécialiste en sciences politiques, et maître de conférences à l’Université de Picardie que je reçois ce mois-ci pour la sortie de son livre d’entretien « Où sont passés les intellectuels ?*».
Sa réflexion est tout à fait intéressante si l’on accepte l’idée et l’existence même d’une industrie culturelle.

La réflexion de l’historien autour de la figure de l’intellectuel, son rôle aujourd’hui ainsi que sa perception aux yeux d’une société résonnent étrangement avec ce qui passe pour la culture et la quintessence de sa définition.
N’a-t-on pas pris la mauvaise habitude de remplir l’escarcelle du mot Culture avec tout un bric-à-brac de choses, de mots, de divertissements, d’expériences et de théories ? Car si l’on s’en tient à la définition exacte du dictionnaire, voilà ce qu’on y trouve :
« Développement de certaines facultés de l’esprit par des exercices intellectuels appropriés ; ensemble de connaissances acquises » . On a cru bon de nous préciser également que c’est un nom féminin et que deux de ses synonymes sont éducation et formation.
Toute l’essence du mot ne résiderait-elle pas dans le seul adjectif «appropriés» qui vient ponctuer une définition d’un mot aujourd’hui galvaudé , avec lequel on ne s’embarrasse plus de finesse, et trop souvent confondu délibérément avec le divertissement?
Pour y redonner un peu de sa noblesse, nous avons invité ce mois-ci dans nos pages des artistes connu(e)s, méconnu(e)s ou inconnu(e)s qui insufflent par leur talent, l’énergie nécessaire pour redresser cette merveilleuse entité humaine qu’est la culture.
Le metteur en scène Jean-Michel Ribes, l’illustratrice Elena Cermaria, l’historien Enzo Traverso, le réalisateur Jean-Michel Carré, les musiciens new-yorkais que sont Omer Avita et les Red Baraat, et bien d’autres artistes ont été conviés dans ce nouveau numéro du BSC NEWS MAGAZINE afin de vous procurer du plaisir, des découvertes et vous dévoiler de nouveaux horizons culturels moins médiatiques et moins prisés.

> Lire le BSC NEWS MAGAZINE du mois d’avril 2013 en cliquant ici

Lire aussi :

Un bon roman est comme le printemps, il est toujours trop court

Une quête culturelle aussi passionnante que frustrante

Lecture : les bons conseils de Fabrice Luchini pour commencer l’année

Lecture : une étude inquiétante au pied du sapin

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à