Rêver avec Virgile : le coup de pied de l’âne

par

Par Pascal Baronheid – bscnews.fr/ « – 25 mai – Ma première séance (réception) à l’Académie Mallarmé. Je m’assois sur le fantôme de Pierre Seghers : m’asseoir était un dû, tant j’ai eu de mal, parcourant son « œuvre », à trouver trois vers qui ne fussent pas affreusement consternants. Aucun imaginaire, du verbiage et des lieux communs – j’allais noter communistes. Assez bête, sans doute ; tenu au licol par le PC et surtout par Aragon. En fait, j’ai rendu hommage à la collection « Poètes d’aujourd’hui ». Telle que je la découvris avant qu’il ne l’abîme… ».

Claude Michel Cluny, dans le tome X « Rêver avec Virgile », d’un journal littéraire narcissique et atrabilaire. Un Jules Renard du pauvre, un Léautaud piteux.

« Rêver avec Virgile », Editions de La Différence, 22 €

A lire aussi:

Barri : l’ami des tout-petits dans un livre tout en mousse

Deux romans noirs surgissent du passé

Imbéciles! Ne voyez- vous donc pas que l’humanité est en voie d’extinction?

Jean-François Stévenin, Mort à crédit, Jimmy Hendrix et le cinéma

i

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à