fbpx

Une histoire de genre : la femme et le travesti

par

Par Marc Emile Baronheid – bscnews.fr / Le travestissement, soit le changement de genre par l’habit, traverse l’histoire de l‘humanité pratiquement depuis les origines, mais il revêt des significations différentes selon les époques et les civilisations.

Parce que l’homme a interdit l’espace public à la femme, il a été amené à prendre sa place. Ainsi, selon cet ouvrage, la femme grecque fut la première exclue de l’histoire du théâtre. Chantal Aubry aurait pu se satisfaire d’accumuler les documents iconographiques sur le sujet. A pareille sinécure, elle a préféré l’enquête, l’analyse, les exemples glanés au fil des siècles et des continents, la mise à nu des mécanismes d’éviction et de sublimation, jusqu’au renversement par une revendication transgenre dont le monde du spectacle vivant est, avec celui de la mode, le récent front de déploiement. Une contribution importante aux actuels débats prétendument libérateurs.

« La femme et le travesti », Chantal Aubry, Rouergue, 39,90 euros

> A lire aussi :

Luc Ferry : une incursion passionnante dans la bohème

Cyclisme : les livres de la nostalgie

Beaux-livres : ceux qui incitent à pousser la porte des musées

Auto-édition : une belle encyclopédie d’instruments de musique-oiseaux

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à