fbpx

Kuzuryû : Une épopée sombre mais empreinte d’humanité

par

Par Julie Cadilhacbscnews.fr/ Kuzuryû est un vendeur ambulant de médicaments pour le moins atypique. Se déplaçant de village en village, précédé ou suivi de deux serviteurs zélés, il répond souvent aux patients contrariés par leur voisin, leur épouse ou encore des inconnus qui les maltraitent « je traite aussi le mal » et il se transforme en tueur à gages redoutable: des dizaines de cadavres gisent froids derrière le sillage de ses pas et son passage laisse une coulée de sueur froide dans le dos des autochtones.

Shôtarô Ishinomori a imaginé une épopée sombre mais empreinte d’humanité et de réflexion philsophique au coeur du chaos que provoque la cupidité parmi les êtres humains. Son personnage principal attire par sa nature taiseuse et discrète, fascine par sa maîtrise des arts martiaux et provoque l’admiration pour son intégrité infaillible. Kuzuryû a une quête obsédante dont rien ni personne ne pourra le détourner:  remonter dans le passé pour comprendre ses origines et les raisons qui ont provoqué , une nuit arbitraire, la massacre de ses parents ainsi que tous les habitants de leur village. L’auteur, au fil des chapitres, reconstitue le puzzle en laissant son héros glaner des informations ça et là au gré de  rencontres plus ou moins opportunes. Kuzuryû n’est pas le vrai nom du marchand ambulant; c’est celui que lui a donné son père adoptif.  Kuzuryû est le nom de neuf  figurines précieuses sur lesquelles est représentée un dragon et qui sont le moyen de ralliement d’une communauté de rebelles qui cherchent à prendre le pouvoir dans le pays . 90 ryô, c’est le prix de la tranquillité offert par notre héros. 90 ryô, c’est le prix d’un service qu’il fait payer doublement à ceux qui ne méritent pas qu’on défende leurs causes. 90 ryô, c’est le prix pour progresser au fur et à mesure sur le chemin de la vérité et se venger aussi… Un chemin qui demande courage et persévérance car le parcours est semé d’embûches que Shôtaro Ishinomori, un des meilleurs auteurs de manga au Japon récompensé de plusieurs prix prestigieux, amène avec autant d’élégance que d’efficacité narrative. N’hésitant pas à permettre à l’imagination du lecteur des dérives au milieu des paysages japonais, alimentant sans cesse le récit de nouveaux visages et de nouveaux indices, l’auteur mêle quête et contemplation.  Le lecteur est très vite pris par l’envie tenace de découvrir le secret de la machination dont Kuzuryû a été la victime étant enfant, il aime la fragilité de la belle Hebihime, frémit de ses avances rejetées par le héros qui, pourtant laisse, l’espace de quelques vignettes, l’émotion l’envahir et égratigner sa nature taciturne et impassible. Bref, malgré les siècles qui séparent ce monde du nôtre, on ressent les échos profonds de cette oeuvre dans notre existence moderne et ces 665 pages, loin d’être soporifiques, s’avèrent captivantes!

Titre: Kuzuryûmanga
Editions: Kana ( Dargaud-Lombard)
Collection: Sensei
Prix: 18 euros

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à