fbpx

Caddywhmopus : un rock abrasif et ultra-énergique

par

Par Eddie Williamson – bscnews.fr / Dans le genre « duo guitare/batterie noise-rock », vous connaissiez No Age (si non, cliquez ici), découvrez maintenant Caddywhompus ! Ils viennent de Houston et sont signés sur l’excellent label Community Records basé à la Nouvelle-Orléans. Ils proposent un rock franchement abrasif et ultra-énergique.

Après deux EPs, ils ont sortis l’année dernière Remainder, leur premier album, sorte de blitzkrieg rock où Chris Rehm et Sean Heart envoient de la poutrelle électrique comme c’est pas permis. Vous vous souvenez de ma critique de l’album de Wu Lyf dans le BSC News du mois d’août ? Je vous disais que les hurlements constants du chanteur pouvait être épuisants à la longue. Remainder m’a fait repenser à ça car c’est un assaut permanent des tympans mais ce qui est génial c’est qu’au bout de ces trente minutes je me suis sentie carrément revigorée, là où des albums du même genre ont tendance à pomper toute mon énergie et me donner envie de ne plus rien écouter pendant trois jours. La seule chose que j’ai envie de faire après « Same Difference » c’est d’aller dehors faire des trucs que font les gens qui ont l’air toujours en forme. Et puis je me rappelle qu’il caille (la bonne excuse) et je me réécoute l’album.

Un morceau comme « Balloon Knot », avec son petit riff de guitare qu’on dirait sorti d’une Nintendo 64, me fait penser à un mélange entre Animal Collective, le groupe expérimental préféré des hipsters (et le mien), et un groupe de noise-rock comme Butthole Surfers ou Lightning Bolt. Il y a quelques moments bruitistes, mais dans l’ensemble, cela reste du noise-rock « gentil » par rapport aux deux groupes pré-cités, et donc au moins aussi abordables que No Age. Ils ont clairement une sensibilité pop qui se ressent à l’écoute de « Big Fun » (pas du tout mon morceau préféré, ceci dit), « Guilt » (lui par contre, c’est mon préféré) et surtout « Same Difference » où ils ralentissent drastiquement le rythme. Ils se permettent carrément un petit voyage en apesanteur au milieu de « Let the Water Hit the Floor ». Ce n’est vraiment pas votre album typique et monolithique de noise-rock !

Au final, Remainder est un disque d’excellente facture, même si le groupe se répète un petit peu sur les deux derniers morceaux. J’allais dire également qu’il est peu court (32 minutes), mais peut-être que ce format correspond à leur style et qu’un album plus long pourrait être un peu plus indigeste. Allez savoir.
Leurs précédents EP valent également le détour, même s’ils souffrent d’une production un peu moins aboutie, disponibles sur le site de leur label (communityrecords.org). L’album est en téléchargement gratuit sur le site du groupe dont l’adresse est ci-dessous.

Sorti le 11 mai 2010

Site du groupe : caddywhompusband.com/remainder

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à