fbpx

Avec Franck Delanney, changez d’idée sur le thriller

par

Par Nicolas Vidal – bscnews.fr / Le deuxième tome de la tétralogie entamée par Franck Delaney nous amène sur les traces d’un architecte londonien très à la mode qui met sa vie en danger à la conjonction parfaite du nazisme et du football… avec un certain talent.

La mention Thriller en haut à gauche de la couverture ne doit pas rebuter ceux qui, d’habitude, fuient ce genre de littérature car le nouveau livre de Franck Delanney n’est pas dénué de talent. Alors que les Editions du Cherche Midi s’emploie à développer une collection de littérature étrangère, ce titre a quelque chose de très plaisant et d’attractif. Et il fera partie des belles trouvailles de la Maison.
Nicholas Newman est un architecte londonien prospère, riche et respecté dans la capitale. Il traite avec de gros clients, emploie plusieurs personnes et vit dans un charmant appartement au coeur de Londres. Il est à lui tout seul l’incarnation de la réussite professionnelle dans tout ce qu’elle a de plus triviale. Jusqu’au jour où l’un de ses vieux amis est victime d’un meurtre pour le moins étrange. C’est alors que notre héros va être précipité, bien malgré lui, dans une cavalcade d’événements dangereux et tragiques qui vont menacer sa vie.
Le rythme du récit nous entraîne dans une lecture fluide et passionnante. Franck Delaney maîtrise parfaitement l’ondulation d’une histoire qui oscille parfaitement entre action et enquête. Le talent de Delaney réside dans le fait que ce thriller donne une profondeur toute particulière à la psychologie et à l’évolution du héros, confronté à l’intrigue, au doute et à la remise en cause de son intégrité et de son propre jugement face à l’horreur passée de la Seconde Guerre Mondiale. Franck Delaney nous fait voyager entre Londres, Ouradour sur Glane et Berlin en n’omettant jamais de nous mettre sur la piste du suspens. Alors changez d’idée sur le thriller avec Les enfants de la peur …

Franck Delaney
Les enfants de la peur
Editions du Cherche Midi
22 €

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à