fbpx

Marie-Christine Chaze : « mobiliser les lecteurs autour de leurs libraires »

par

Propos recueillis par Nicolas Vidal – bscnews.fr / Languedoc Livre et Lecture organise à l’occasion de l’anniversaire des 30 ans sur la loi du prix unique du livre promulguée en 1981 une exposition étonnante et passionnante sur les soldats du feu du livre : les libraires. De plus en plus menacés et précarisés, c’est un très belle occasion et un soutien de poids que de rendre hommage à ces femmes et à ces hommes qui, tous les jours, tentent de défendre le livre comme un élément culturel déterminant de notre société. Marie-Christine Chaze, président de Languedoc Livre et Lecture nous présente cet événement et nous parle des librairies en Languedoc Roussillon.

Marie-Christine, pouvez-vous nous présenter dans un premier temps la structure Languedoc-Roussillon livre et lecture ? Quels sont ses champs d’action dans l’univers du livre en Région ?
Languedoc Roussillon livre et lecture est issue de la volonté des professionnels (auteurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires et médiateurs du livre), de l’Etat et de la Région Languedoc Roussillon, qui ont décidé, en décembre 2007, de fonder une association 1901, dédiée au livre, à la lecture et à la littérature sur notre territoire. En ce sens, elle s’apparente à d’autres structures culturelles en région, soutenues par les mêmes partenaires publics, sur les champs du cinéma (LR Cinéma) ou du spectacle vivant (Réseau en scène) et partage avec eux la mission d’accompagnement des professionnels à l’année longue. LR livre et lecture a 4 missions spécifiques : consolider la filière professionnelle et l’économie du livre ; développer l’accès au patrimoine et à la lecture publique par des moyens innovants ; promouvoir la lecture et la littérature auprès de tous les publics : animer un centre de ressources et réaliser une veille technologique sur le champs du livre.

À l’occasion des 30 ans de la loi sur le prix unique du livre, LR2L lance une exposition itinérante dans le Languedoc-Roussillon autour de 30 portraits photographiques de libraires régionaux qui se superposent à 30 textes d’auteurs de la région. Est-ce, que cet événement n’est-il pas plus une acte fort de défense de la librairie plus qu’un anniversaire de la loi sur le prix unique du livre ?
Cette année, parmi nos nombreuses actions, nous avons porté une attention particulière à la librairie avec d’une part le lancement de l’annuaire des libraires en Languedoc-Roussillon et d’autre part l’étude sur la librairie indépendante, dont le rapport sera publié prochainement. Ces actions menées en directions des librairies, les 30 ans de la loi Lang, la rencontre avec Sylvie Goussopoulos qui nous a présenté son projet artistique nous ont conduit à imaginer cette exposition itinérante de photographies de libraires indépendants en Languedoc-Roussillon accompagnées de textes d’auteurs en région. Il s’agit donc bien à la fois d’un acte fort de défense de la librairie mais aussi de notre manière de fêter l’anniversaire de la loi sur le prix unique du livre.

D’où est venue l’idée de réaliser des portraits de librairies au coeur de leur passion et de leur élément ?
Il nous est apparu indispensable, au cours de cette année 2011, de consacrer un effort particulier à promouvoir la profession de libraire : nous l’avons d’abord fait à travers deux outils professionnels, l’annuaire des libraires du Languedoc-Roussillon  publié en juin 2011 et une étude sur la libraire indépendante dans notre région, qui paraîtra en début d’année 2012. En parallèle, nous avons souhaité interpeler le grand public sur le prix unique du livre, notion encore méconnue alors qu’elle fonde notre système français de défense d’une diversité des points de vente du livre. Nous souhaitions aussi faire connaître  les figures des professionnels de talent, qui embrassent cette profession aux contraintes peu visibles pour les lecteurs. C’est la période où nous avons rencontré la photographe Sylvie Goussopoulos, qui nous a séduits par son regard original sur ces hommes et ces femmes.

Sylvie Goussopoulos s’est immergée pendant un an dans l’univers des librairies régionales.  Comment s’est articulée l’action de LR2L autour de ce travail ?
Languedoc Roussillon livre et lecture a aidé Sylvie Goussopoulos à identifier tous les libraires de la région, à prendre contact avec eux, en mettant en particulier à sa disposition nos annuaires professionnels, géolocalisés et disponibles en ligne. Ensuite, les rencontres ont vraiment été conduites par Sylvie de manière autonome, comme ses rencontres sur le terrain avec les libraires. L’été dernier, alors qu’elle finalisait ses prises de vues, nous étions parfois amenés à nous croiser dans telle ou telle librairie, car nous réalisions à la même période les entretiens pour l’étude sur la libraire indépendante : les libraires nous rencontraient donc ensemble, avec nos approches particulières et complémentaires, c’était enrichissant pour tous !

Quel est l’état des lieux aujourd’hui en Languedoc-Roussillon du secteur de la librairie ?
Le Languedoc-Roussillon conserve un réseau relativement dense et varié de librairies indépendantes : une centaine, dont un tiers de librairies spécialisées, sont réparties sur les cinq départements. Le maillage territorial du Languedoc-Roussillon a ceci de particulier qu’il compte de nombreuses librairies installées loin des grandes agglomérations. Citons, par exemple, Saint-Bauzille-de-Putois, Saint-Hippolyte-du-Fort, Saint-Mathieu-de-Tréviers, Lézignan,… Ces structures assurent un véritable travail de diffusion de la culture à travers le territoire. Les libraires de la région sont d’ailleurs particulièrement actifs dans l’organisation d’animations.
Leur dynamisme ne doit pas nous faire oublier les nombreuses problématiques auxquelles doivent faire ces professionnels : baisse consécutive des ventes depuis plusieurs mois, concurrence des grandes enseignes spécialisées et de la vente en ligne, développement du livre numérique et apparition de nouveaux acteurs sur le marché (Apple, Google,…).
C’est pourquoi LR2L s’emploie non seulement à valoriser la qualité de leur travail auprès du public mais aussi à proposer aux professionnels un accompagnement vers les nouvelles technologies et s’engage aux côtés des collectivités à élaborer des mesures économiques destinées à pérenniser ces entreprises culturelles.

Quels sont les espoirs placés en cette manifestation tant le soutien aux libraires apparaît aujourd’hui comme crucial pour leur survie ?
Cette manifestation est pour nous l’occasion d’une vaste mobilisation des lecteurs autour de leurs libraires : en effet, chacun connaît au moins l’emplacement de la libraire de son quartier, voire, s’il la fréquente, son ou sa libraire. Ce sont parfois des complices d’un instant, d’autres fois de vrais amis, rarement des inconnus. Derrière l’achat du livre, existe en effet un vrai choix personnel, l’occasion d’un échange et d’un partage avec le destinataire du livre. LR livre et lecture souhaite donc, à cette occasion, faire prendre conscience au plus grand nombre possible de lecteurs des enjeux du maintien d’un tissu de libraires indépendantes sur leur territoire. Avec 110 libraires en Languedoc Roussillon, notre territoire possède une vraie richesse territoriale et culturelle : si les libraires ne sont pas soutenus par les acheteurs, ce sont des commerces de proximité _ d’aucuns estiment même de première nécessité _ qui disparaîtront et nous voulons défendre cette idée d’aménagement culturel et de diversité. Mais nous souhaitons aussi sensibiliser le plus grand nombre à l’intérêt que le livre présente pour chacun. Ici les photos et les textes illustrent bien ce rapport intime.

Enfin, où nos lecteurs pourront profiter de l’exposition ?
Les lecteurs pourront profiter de cette exposition dans les médiathèques et librairies de toute la région. Actuellement, l’exposition se trouve à la médiathèque d’agglomération Emile Zola à Montpellier, à la médiathèque Léon-Alègre à Bagnols-sur-Cèze et à la librairie Le Chant de la terre à Pont-Saint-Esprit. En décembre, l’exposition se trouvera à Carcassonne et à Narbonne, en février à Sète, en avril à Perpignan, en mai ou juin à la Comédie du livre à Montpellier et en juillet au festival Voix de la Méditerranée à Lodève. Ce programme est bien sûr non exhaustif et des étapes vont s’ajouter au fur et à mesure jusqu’en juin 2013. Toutes les informations se trouvent dans l’exposition virtuelle que nous présentons sur notre site internet www.lr2l.fr.

( Une partie du portfolio de l’exposition est publié sur le BSC NEWS MAGAZINE du mois de novembre – découvrir ici )

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à