fbpx

Culture dans le Gard : « Contes en balade »

par

Par Blandine Dumazel – bscnews.fr / C’est la 14e édition des « Contes en balade » qui débute ce week-end et durera 10 jours, du 18 au 27 novembre ! Pas moins de 15 rendez-vous en 11 lieux différents ont été choisis pour ces « Paroles partagées ».

Paroles partagées

Conteuses et conteurs aux multiples talents ont recueilli pour vous des récits d’ici et d’ailleurs.« Contes en balade » est une invitation à venir découvrir, rencontrer, écouter, voir, regarder ces artistes qui racontent, chantent leurs histoires du monde pour adultes etenfants. Ils ont collecté  des récits de tradition orale, des témoignages de bouts de vie pour vous les dire.

La meilleure façon de vous donner l’envie furieuse de visiter leurs mondes, est de vous les présenter.Voici !

Bernadéte Bidàude recueille contes, chansons, comptines, récits, légendes urbaines. Paroles du quotidien, légendessans âge, instantanés poétiques la nourrissent et l’inspirent au gré de ses voyages et de ses rencontres.

« Adèle, Robert et les autres », le spectacle qu’elle vous réserve, est fait d’ingrédients savoureux, morceaux choisis durant près de vingt ans.

«… je vais tenter de vous faire part d’un bout de mon chemin. », dit-elle.

Hamed Bouzine, qui est-il ? Ebauche d’une réponse : « Je suis né au Sahara « Le pays de nulle part ». Je viens du peuple berbèrenomade des Aït ou Moussa. Le récit m’a bercé depuis ma plus tendre enfance et j’ai toujours écouté les « Rways », maîtres-musiciens conteurs et les « Yghawins », griots berbères depuis la Haute Antiquité. Au cours de ma vie d’artiste, j’ai partagé la scènependant six ans avec Alpha Kouyaté, grand griot Manding dont j’ai hérité des épopées, des mythes, ainsi que de nombreux autres récits. Depuis cette rencontre, le récit ne m’a plus quitté. L’oralité est devenue plus forte que moi. Le conte m’investit en permanence, c’est comme une peau de tambour qui résonne, un sédiment ancestral qui se fait entendre, un chemin de sagesse. Venant de cette tradition millénaire des conteurs, je suis enfant d’Ulysse, de Sindbad, de Shéhérazade et des chanteurs de »blues » de cette planète. L’art du récit restera toujours un art de l’instant et de la proximité. »

« Fragment d’épopée touareg ; histoire d’Arrigulan et de son neveu Adelaseigh » et « Voyages à travers les vies »sont pour vous, deux propositions puisées dans les mythes fondateurs de l’histoire des hommes. Rapprochez-vous d’Hamed Bouzine pour mieux appréhenderle merveilleux et grave de son art !

Catherine Caillaud vous invite « A l’ombre du châtaignier ».

Laissez-vous bousculer par la voix si nuancée de la conteuse qui vibre tout doux, s’affirme, incise et s’enflamme au gré des lieux et des personnages qui peuplent son univers conté de villages en veillées et, ce mois-ci, particulièrement à votre attention.

« Si parfois se glissent une phrase d’auteur, un geste de poète, mes spectacles sontprincipalement nourris de contes traditionnels. J’ai beau lire des romans et de la poésie, j’ai beau aller au théâtre et aux concerts, rien ne m’interrogeautant que les contes…. Je suis loin d’en avoir fait le tour ! » Paroles de conteuse envoûtée par « ses » terroirs, Ardèche et Cévennes.

Lucie Catsu a toujours eu une passion pour la saveur et la musicalité des mots. Très tôt, elle décide de créer ses propres spectacles, cherchant l’inspiration dans sa propre imagination ou dans tout ce qu’elle lit, voit et entend. Elle adapte tout ce qui un jour l’a émue et qu’elle a envie de partager. La conteuse installe toujours un univers poétique d’une grande sensibilité, elle parlede la vie, de l’amour, de la mort, sans détour et sans faux-semblant…
« Le Salon de sieste » est son spectacle. Le 25 novembre, vous serez invité à une pause des plus privilégiées – 40 chaises longues par sieste, surtout ne pas manquer de réserver* – dans les locaux mêmes de la Direction du Livre et de la Lecture, initiatrice de cette balade gourmande de mots, de « Paroles partagées ». L’ambiance : les spectateurs, grands et petits, entrent dans le salon de sieste. « Les yeux ouverts ou les yeux fermés, les spectateurs redécouvriront le plaisirde se laisser aller avec volupté. » C’est le meilleur  que je vous souhaite !

Ben Zimet. Ce qu’on dit de lui… « Il est l’un des membres fondateurs de la renaissance de l’oralité en France. Leyiddish est sa langue maternelle, mais ses racines sont multiples : Anvers, la Corrèze, l’Occitan, le Québec, l’Espagne, Paris-Montparnasse, et plusrécemment, l’Afrique, à Dakar, où il a créé le Festival international du Conte et de la Parole de Gorée et Dakar ».

Un immense talent pluriel, comédien, acteur, conteur, musicien, chanteur. Clin d’œil ! Ben Zimet  a fait ses débuts au cinéma à Paris, dans

«Les Pays Loins,» court-métrage de Jean Rollin avec lequel il tourne ensuite dans «Les Démoniaques», film-culte des années 60. Ilfallait le dire, n’est-ce pas ? Sa notoriété n’est plus à faire, depuis longtemps déjà. « Contes en balade » l’accueille pour notre grandplaisir. « Zélig, grand explorateur et autres contes du Yiddishland », Raconteur et transmetteur rigoureux de sa culture d’origine, celle des Juifs d’Europe de l’Est, Ben Zimet fait deses contes, de véritables perles de l’humour yiddish et d’authentiques leçons de sagesse. Zélig  était un grand sage, mais un grand sage qui ne pouvait rester en place. Et comme c’était un grand sage, il était pauvre et ne pouvait jamais s’offrir un voyage à l’étranger comme les riches marchands de la ville. Jusqu’au jour où on luiparla des merveilles de Varsovie. Trois dates* pour suivre Zélig. Faites votre choix ! J’ajoute que le conteur est accompagné du guitariste etvioloniste, improvisateur de génie, Maurice Delaistier, son très ancien compagnon de route depuis plus de trente ans.

Les soirées de cette balade dans le Gard sont précieuses ; elles vous sont gracieusement offertes. Notez-les sur votre agenda, faites votre sélection et laissez-vous emporter par tous ces artistes !

Le calendrier pratique

Vendredi 18 novembre Catherine Caillaud : « A l’ombre du châtaignier » 20h30 / Belvezet – Médiathèque Ben Zimet : « Zélig, grand explorateur et autres contes du Yiddishland »

20h30 / St Paulet de Caisson – Salle des fêtes

 

Samedi 19 novembre

Catherine Caillaud : « A l’ombre du châtaignier » 20h30 / Saint Jean de Maruéjols – CC Cèze Cévennes

Ben Zimet : « Zélig, grand explorateur et autres contes du Yiddishland » – 20h30 / Connaux – Salle Lucien Laville

 

Dimanche 20 novembre

Catherine Caillaud : « A l’ombre du châtaignier » 17h / Domazan – Foyer communal

Ben Zimet : « Zélig, grand explorateur et autres contes du Yiddishland » 17h00 / St Côme et Maruéjols

 

Lundi 21 novembre

Rencontre et découverte : la journée professionnelle

Organisée en partenariat avec le Centre Méditerranéen de Littérature Orale (CMLO)

En matinée, « Récits de vie et littérature orale »

avec Marc Aubaret, ethnologue, Directeur du CMLO

www.euroconte.org

Dans l’après-midi, « Paroles partagées », conférence contée

avec Bernadéte Bidàude, conteuse travaillant sur les oralités

contemporaines

de 9h30 à 16h30 / Pont du Gard, rive droite – Auditorium Pitot

(Sur inscription)

Parking gratuit pour les participants

 

Mercredi 23 novembre

Bernadéte Bidàude : « Adèle, Robert et les autres » 15h00 / Pont du Gard, rive droite Auditorium Pitot (sur réservation)

 

Vendredi 25 novembre

Lucie Catsu : « Le salon de sieste »

18h30 et 20h30 / Nîmes

Direction du Livre et de la Lecture (sur réservation par téléphone au

04 67 81 80 49 )

Hamed Bouzzine : « Fragment d’épopée touareg : histoire d’Arrigulan et de son neveu Adelaseigh »

20h30 / Tornac

Foyer rural

 

Samedi 26 novembre

Lucie Catsu : « Le salon de sieste »

18h30 et 20h30 / Le Vigan – CC Pays viganais

Château d’Assas, salle polyvalente (sur réservation)

 

Dimanche 27 novembre

Hamed Bouzzine : « Voyages à travers les vies »

15h00 / Brignon

Foyer socio-culturel

(Crédit CGGard – direction de la communication)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à