fbpx

Jeremy Udden : un grand délice de Jazz, de rock, de folk et de blues

Par Guillaume Lagrée – bscnews.fr / Ravissantes lectrices, charmants lecteurs, grâce à mon généreux correspondant à New York, le saxophoniste français  Jérôme Sabbagh , la rubrique Jazz Club comprend désormais comprend désormais une nouvelle rubrique « Jazzoduc New York-Paris « . L’idée est de vous faire découvrir des musiciens dont on parle à New York mais pas encore à Paris. Cela commence avec Jeremy Udden, saxophoniste alto, soprano, clarinettiste américain qui n’est pas encore passé de ce côté-ci de l’Océan Atlantique, à ma connaissance.

propos recueillis par

Son nouvel album   » If the past seems so bright  » est une petite merveille, mélangeant avec grandes délices Jazz, Rock, Folk, Blues. Je commence à peine à le découvrir. Je vous le conseille vivement lectrices curieuses, lecteurs affamés de nouveauté. Ca vous changera des scieurs de long et des enfileurs de perles qui encombrent les rayons Jazz chez les marchands de disques, en ligne ou en ville. Ce n’est pas tous les jours qu’on entend du banjo dans un contexte autre que le Dixieland. Ne vous fiez pas au titre. Cet album sonne neuf. Le présent et le futur lui appartiennent.
Vivement que ce groupe vienne tout fracasser sur son passage en France, de Brest à Strasbourg, de Dunkerque à Nice en passant par Paris.


Jeremy Udden’s Plainville  » If the past seems so bright  » Sunnyside Records. 2011.

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à